LE NAOURÈS Marie

Née en 1890 dans le Morbihan, mort le 13 juin 1945 ; infirmière ; syndicaliste et sympathisante communiste de Limeil-Brévannes (Seine-et-Oise, Val-de-Marne).

Marie Le Maourès fut infirmière à l’hôpital Émile-Roux de Limeil-Brévannes pendant vingt-sept ans. Elle était mariée et mère de deux enfants.

Sympathisante communiste, vendeuse de l’Humanité, elle adhéra au Comité mondiale des femmes contre la guerre en 1935. Son domicile fut perquisitionné et Marie Le Naourès fut arrêtée le 15 juillet 1942 et inculpée pour détention de deux documents « en faveur du bolchevisme », dont un tract incitant à la lecture de la brochure de Gabriel Péri, Non, le Nazisme n’est pas le Socialisme. Elle fut incarcérée pendant dix-huit mois à la prison de femmes de Rennes.

Revenue à Limeil à la Libération, épuisée, elle fut hospitalisé à l’hôpital Émile-Roux et y mourut le 13 juin 1945.

La place marquant l’entré de l’hôpital de Limeil prit son nom le 23 juillet 1946.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article142328, notice LE NAOURÈS Marie, version mise en ligne le 10 octobre 2012, dernière modification le 12 octobre 2012.

SOURCE : Limeil-Brévannes, son histoire, Ville de Limeil, 2012.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément