MARTINOD Yvonne, Marie, Elise

Par Alain Dalançon Jacques Girault

Née le 3 mars 1901 à Journans (Ain), morte le 22 décembre 1982 à Magnieu (Ain) ; professeur à Paris ; militante du Syndicat national des collèges modernes et du Syndicat national de l’enseignement secondaire.

Fille d’un boulanger et d’une débitante devenue institutrice, Yvonne Martinod entra à l’Ecole normale d’institutrices de Bourg-en-Bresse (Ain) en 1917. Titulaire du brevet supérieur et du certificat d’aptitude à l’enseignement de la gymnastique, elle entra en quatrième année à l’ENI de Grenoble (Isère) en 1920 pour suivre les cours de l’Institut commercial de Grenoble et de l’Institut dactylographique de France. Elle fut nommée institutrice à l’école primaire supérieure d’Annecy (Haute-Savoie) en 1922 pour donner un enseignement commercial. Reçue au degré supérieur du certificat d’aptitude à l’enseignement commercial en 1923, titularisée comme professeur en 1925, elle enseignait dans neuf disciplines différentes dont l’anglais.

Elle épousa en août 1924 Louis Meunier Louis, instituteur chargé de l’enseignement de l’histoire et des lettres à l’EPS (garçons) d’Annecy. Le couple se sépara cinq ans plus tard puis divorça.

Yvonne Meunier obtint sa mutation pour l’EPS de Montluçon (Allier) en 1930. Puis, ayant repris son nom de naissance, elle fut mutée comme professeur d’enseignement commercial à l’EPS filles de Versailles en 1935. Elle était alors déléguée de la société de comptabilité de France et de l’Institut sténographique de France. En 1940, mutée à l’EPS Paul Bert à Paris, elle enseignait uniquement dans les sections techniques et fut rayée, à sa demande, des cadres du second degré en 1955 pour relever de l’enseignement technique. Ses excellents rapports avec les milieux industriels et commerciaux lui permettaient d’organiser de bons stages pour ses élèves. Elle prit sa retraite en 1963 et quitta Paris pour retourner dans l’Ain.

Elle était membre du Syndicat national des EPS avant la guerre puis du Syndicat national des collèges modernes à la Libération. Membre de la commission administrative du SNCM en 1947-1948, candidate sur la liste cégétiste des établissements modernes à la commission administrative du SNES (classique et moderne), elle fut élue titulaire en 1949 et 1950. A partir de 1955, elle adhéra au Syndicat national de l’enseignement technique.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article140714, notice MARTINOD Yvonne, Marie, Elise par Alain Dalançon Jacques Girault, version mise en ligne le 4 juin 2012, dernière modification le 12 juin 2012.

Par Alain Dalançon Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat., F17 28177. - Arch. IRHSES

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément