MAUMET Fernand

Par Jacques Girault

Né le 6 février I921 à Cercy-la-Tour (Nièvre), mort le 5 novembre 2010 au Creusot (Saône-et-Loire) ; instituteur en Saône-et-Loire ; militant communiste, maire de Torcy.

Fils d’un employé à la compagnie de chemins de fer du PLM, communiste, Fernand Maumet, titulaire du brevet supérieur, devint instituteur en 1945 à Torcy et remplissait les fonctions de secrétaire de mairie. Membre du Syndicat national des instituteurs depuis 1945, il le demeura jusqu’à sa retraite comme directeur de l’école de Torcy-bourg en 1977 où il créa la cantine scolaire. Il quitta alors le SNI pour adhérer comme retraité à la CGT.

Fernand Maulet, membre des Jeunesses communistes depuis 1936 à Montceau-les-Mines, participa en 1944 à la Résistance dans les FTPF du maquis de Collonges en Charollais.

Fernand Maulet, militant de l’Union de la jeunesse républicaine de France, responsable fédéral des Vaillants, adhéra au Parti communiste français en 1945. Il participa au stage organisé par le PCF pour les instituteurs communistes (5-18 juillet 1953). Membre du comité puis du secrétariat de la section communiste de Montchanin où il habitait, en 1952, il entra au comité de la fédération communiste et la conférence fédérale de 1954 ne le réélut pas pour « opportunisme caché sous un esprit anarchisant » et parce qu’il ne militait pas « au SNI et parmi les enseignants ». Dans les années 1970, habitant Torcy, il fut membre du comité de la section communiste du Creusot.

Fernand Maumet, candidat aux élections municipales complémentaires de 1963, fut élu et devint adjoint au maire de Torcy. Il fut renouvelé dans cette responsabilité en 1965 et 1971. Réélu en 1977, il devint maire de la commune et le demeura jusqu’en 1989. Sous ses mandats, la réhabilitation de la résidence d’immeubles collectifs du Lac, fut menée à bien. A la fin du mandat en 1989, la gauche se divisa au premier tour. Il céda la place de maire pour le deuxième tour au socialiste Roland Fuchet, demeurant premier adjoint. Il ne se représenta pas en 1995. Il fut candidat au Conseil général dans le canton de Montcenis en 1970, en 1976 et en 1982 (1 006 voix, troisième position).

Fernand Maumet militait aussi au Secours populaire. Passionné de rugby, il était un supporter du Stade Montchaminois.

Fernand Maumet se maria en avril 1946 à Montchanin (Saône-et-Loire) avec Anne-Marie Landrot, vendeuse communiste. Le couple eut deux enfants puis divorça en 1971. Il se remaria en février 1977 à Torcy avec Germaine Berger, barmaid.

Ses obsèques furent civiles.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article140703, notice MAUMET Fernand par Jacques Girault, version mise en ligne le 4 juin 2012, dernière modification le 4 juin 2012.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. ─ Divers sites Internet.

Version imprimable Signaler un complément