THIEBLEMONT René [Dictionnaire des anarchistes]

Par Rolf Dupuy

Ouvrier métallurgiste ; anarcho-syndicaliste.

René Thieblemont (1950)
René Thieblemont (1950)
Gil Devillard/Archives d’AL

En 1949, alors qu’il était au chômage, René Thieblemont était membre du groupe Makhno de la Fédération anarchiste, à l’usine Renault de Boulogne-Billancourt (voir Gil Devillard).

Au début des années 1950, il était le secrétaire de la section syndicale CNT de l’usine Murat à Paris XVIe arr. où, en février et mars 1952, il participa à une grève organisée par la CGT et la CNT.

En 1954, il était le secrétaire de la section CNT de l’entreprise Sadir-Carpentier à Paris XVIIIe. Cette entreprise fabriquait du matériel de radio-guidage pour la marine et l’aviation. Le 7 octobre 1954, à la demande du ministère de la Défense, il fut licencié, étant considéré comme « nuisible à la sécurité nationale ». Il s’ensuivit une grève de douze jours pour tenter d’obtenir sa réintégration.

René Thieblemont collaborait au Libertaire et au Combat syndicaliste.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article140529, notice THIEBLEMONT René [Dictionnaire des anarchistes] par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 9 mai 2012, dernière modification le 16 mai 2014.

Par Rolf Dupuy

René Thieblemont (1950)
René Thieblemont (1950)
Gil Devillard/Archives d’AL

SOURCES : Le Combat syndicaliste, année 1952 et octobre-novembre 1954. — René Bianco, « Un siècle de presse anarchiste... », op. cit. — Notes de Guillaume Davranche.

Version imprimable Signaler un complément