MARLIN Ginette, Berthe, Eugénie née RONCERAY

Par Jacques Girault

Née le 4 mai 1934 à Montargis (Loiret) ; enseignante en Moselle ; militante syndicale ; militante communiste.

Fille d’un menuisier-ébéniste, Ginette Ronceray, après avoir réussi au baccalauréat, entra en faculté des Lettres, obtint la propédeutique, des certificats de psychologie générale et de psychologie de l’enfant, tout en étant maîtresse d’internat puis enseignante stagiaire à l’Institut national des sourds et muets en 1958. Elle préparait le diplôme d’orientation professionnelle en 1956-1958 à l’Institut national d’orientation professionnelle.

Elle se maria en juillet 1957 avec Serge, Étienne Marlin, né le 19 février 1934 à Vimory (Loiret), étudiant devenu instituteur, fils de Paul et Germaine Marlin*, instituteurs communistes. Le couple avait un enfant en 1965.

Après avoir obtenu le certificat d’aptitude au professorat de l’institut national des jeunes sourds, Ginette Marlin entra à l’institut national des jeunes sourds de Metz.

Syndiquée depuis 1953, membre du bureau syndical de l’INOP (1955-1957), elle fut secrétaire de la sous-section syndicale de Metz.

Ginette Marlin adhéra au Parti communiste français à la cellule de l’INOP en mai 1956. Secrétaire de sa cellule, elle était membre du secrétariat de la section communiste de
Saint-Germain l’Auxerrois (Ier arr.). Elle devint en 1962 secrétaire de la section communiste de Montigny (Moselle) puis du secrétariat de la section communiste. Elle entra au comité de la fédération communiste en 1965 et fut responsable de la presse en direction des enseignants de la fédération. Elle y demeura jusqu’en 1970.

Elle participa au stage du PCF destiné aux travailleurs de l’orientation professionnelle (27 août-9 septembre 1961). Elle militait au Mouvement de la Paix.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article140439, notice MARLIN Ginette, Berthe, Eugénie née RONCERAY par Jacques Girault, version mise en ligne le 1er mai 2012, dernière modification le 1er mai 2012.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément