LUX Hubert, François

Par Jacques Girault

Né le 25 mars 1937 à Arzacq (Basses-Pyrénées-Pyrénées-Atlantiques) ; instituteur ; militant syndical dans les Pyrénées-Atlantiques.

Né le 25 mars 1937 à Arzacq (Basses-Pyrénées-Pyrénées-Atlantiques) ; instituteur ; militant syndical dans les Pyrénées-Atlantiques.

Fils d’un marchand en chiffons, Hubert Luc, élève du collège d’Orthez, entra à l’Ecole normale d’instituteurs de Paris (Auteuil) en 1953. Nommé instituteur à l’école Vaillant-Couturier à Villejuif (Val-de-Marne) en octobre 1957, il effectua son service militaire à partir de novembre 1958 dans un régiment de marche du Tchad et le termina comme sergent en mars 1961. Il reprit un poste d’instituteur à l’école Pierre Grenier à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) avant d’obtenir sa mutation pour le collège de Lembeye (Pyrénées-Atlantiques) en 1962 où il termina sa carrière comme professeur d’enseignement général des collèges en 1977.

Lux se maria en avril 1963 à Pimbo (Landes) avec une institutrice, future PEGC. Le couple eut deux enfants.

Membre du Syndicat national des instituteurs depuis l‘école normale, Lux, secrétaire du SNI dans le canton de Lembeye de 1964 à 1977, participa au conseil syndical de la section départementale du SNI au titre de la tendance « autonome » puis « Unité, Indépendance, Démocratie ».

Dans le même temps, Lux était mentionné en 1964 comme militant socialiste SFIO mais l’intéressé affirma dans son témoignage qu’il n’avait jamais adhéré au parti socialiste. Sans doute apparaissait-il, pour les dirigeants socialistes, comme susceptible d’être contacté pour devenir le responsable d’une section socialiste locale.

Lux présidait de 1970 à 2008 le Foyer rural du Vic-Bilh affilié à la Fédération des œuvres laïques et à la Ligue de l’enseignement. De 1980, il fut conciliateur de justice pour le canton de Lembeye.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article139641, notice LUX Hubert, François par Jacques Girault, version mise en ligne le 10 février 2012, dernière modification le 28 février 2012.

Par Jacques Girault

SOURCES : Fondation Jean Jaurès, 12 EF 64.– Renseignements fournis par l’intéressé.

Version imprimable Signaler un complément