LOUISE Jean, Marcel, Emile

Par Jacques Girault

Né le 14 octobre 1933 à Cherbourg (Manche) ; professeur technique adjoint en Normandie ; militant syndical ; militant communiste.

Son père, ouvrier zingueur-couvreur, adhérent des Jeunesses socialistes SFIO, devint sympathisant communiste à partir de 1947 et adhérent à la CGT. Sa mère décéda en 1937. Son père se remaria avec une descendante de Libres penseurs, électrice communiste. Jean Louise fut seulement baptisé. Bien que non-croyant, il se maria religieusement en février 1956 à Cherbourg avec une ancienne élève d’une école catholique. Leurs deux enfants furent baptisés.

Ses études primaires furent perturbées par la guerre. Elève du cours complémentaire de Cherbourg, titulaire du certificat d’études primaires, il réussit au concours d’entrée à l’école des apprentis de la Marine et obtint un Certificat d’aptitude professionnelle de chaudronnier-tuyauteur en 1950. Il travailla à l’Arsenal maritime de Cherbourg comme ouvrier chaudronnier de 1950 à 1960.

Avec le grade de maréchal des logis, Louise termina son service militaire effectué dans les troupes coloniales d’octobre 1953 à avril 1955 en République Centre africaine et au Cameroun. Rappelé en Algérie jusqu’en décembre 1955, il milita activement par la suite au Mouvement de la Paix.

Louise en 1960 devint maître-auxiliaire au collège d’enseignement technique de Granville pendant un an, professeur technique adjoint de chaudronnerie au CET de Vire (Calvados),. Après avoir été reçu au concours interne, il fut titularisé à Vire en 1965. Conseiller pédagogique, il œuvra pour la mise en place des BEP rénovés et des Bac-pro structures métalliques dans l’académie de Caen. Assistant du chef des travaux, il prit sa retraite comme PLP2 en 1993.

Membre de la CGT depuis 1950, responsable à l’Arsenal, secrétaire de la section de son CET du Syndicat national de l’enseignement technique et professionnel CGT, Louise fut élu à la Commission administrative paritaire académique. Secrétaire général des unions locales CGT de Cherbourg et de Vire, il fut membre des commissions administratives régionale et nationale du SNETP-CGT. A la retraite, toujours syndiqué, il devint délégué départemental de l‘Éducation nationale.

Membre du Parti communiste français depuis 1956, il fut candidat au Conseil général dans la Manche puis en 1964 dans le canton de Saint-Sever (Calvados). Il figura sur les listes communistes à plusieurs élections municipales à Vire. En désaccord avec le vote du PCF pour François Mitterrand à la Présidence de la République en 1974, il quitta le PCF.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article139573, notice LOUISE Jean, Marcel, Emile par Jacques Girault, version mise en ligne le 6 février 2012, dernière modification le 17 avril 2012.

Par Jacques Girault

SOURCES : Renseignements fournis par l’intéressé. —Mairie de Saint-Sever- Calvados. — Archives du comité national du PCF.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément