POPOVIC Svetzar

Par Daniel Grason

Né le 8 février ou 8 novembre 1901 à Milanovac en Serbie (Yougoslavie) ; communiste ; volontaire en Espagne républicaine ; interné ; évadé.

Svetzar Popovic combattit dans les Brigades internationales, après la retraite de Catalogne en janvier 1939, il entra en France, fut interné au camp de Gurs (Basses-Pyrénées, Pyrénées-Atlantiques). Le 22 juin 1940 l’armistice franco-allemand était signé à Rethondes, les allemands ordonnèrent sa libération et son intégration à l’organisation Todt qui l’employa à Lorient (Morbihan).

Il quitta Lorient sans autorisation, fut recherché et arrêté par des inspecteurs des Renseignements généraux le 5 décembre 1941 à l’hôtel 10 rue des Grands-Augustins, à Paris Ve arr., fut interné le jour même à la caserne des Tourelles, XXe arr. Le 9 mars 1942 mettant à profit sa ressemblance avec un électricien employé à des travaux de réparation à l’intérieur du camp, il s’évada en se glissant dans un groupe d’ouvriers qui quittaient leur travail.

Pendant son séjour au camp des Tourelles, il fut en relation avec Lazare Udoviecki et Rudi Supek. En janvier 1942 selon une information parvenue aux services policiers, tous les trois étaient les responsables du parti communiste yougoslave clandestin. Ils éditèrent deux ou trois numéros du journal Nas Glass en région parisienne, mirent sur pied une filière de départ d’ex-brigadistes yougoslaves en Espagne pour aller combattre l’armée allemande. Les volontaires étaient invitées à signer un engagement à travailler en Allemagne, d’où ils seraient dirigés sur la Serbie méridionale.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article139127, notice POPOVIC Svetzar par Daniel Grason, version mise en ligne le 17 décembre 2011, dernière modification le 25 mai 2014.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo., 77W 392 ; 77W 1443, liste de 379 volontaires yougoslaves.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément