LESER Jacques , Joseph dit Jacky

Par Jacques Girault

Né le 13 août 1936 à Clichy (Seine-Hauts-de-Seine), mort en février 2012 ; instituteur ; militant communiste dans le Val-d’Oise, maire de Bezons, conseiller général.

Fils d’un ouvrier découpeur à la SAGEM, d’origine alsacienne, qui mourut en 1942, Jacques Leser habita Levallois-Perret, puis à partir de 1940, Bezons. Après avoir passé la fin de la guerre à Ville d’Avray, il revint à Bezons en 1944 avec sa mère, devenue ouvrière d’usine, sympathisante communiste, qui se remaria avec un ouvrier communal de Bezons, membre de la CGT. Il fréquenta l’école primaire Paul Vaillant-Couturier puis le cours complémentaire Louise Michel. Il entra à l’École normale d’instituteurs de Versailles en 1953 et obtint le baccalauréat « Mathématiques élémentaires ». En octobre 1956, il fut nommé instituteur à Sartrouville puis effectua son service militaire en Algérie (janvier 1958-mars 1960) dans l’infanterie comme sergent. De retour à la vie civile, il fut nommé instituteur à l’école Louise Michel à Bezons. Membre du Syndicat national des instituteurs depuis 1956, il fut le responsable des jeunes de la sous-section syndicale d’Argenteuil-Ouest.

Membre du cercle des Jeunesses communistes de l’école normale depuis 1955, Leser adhéra à la cellule du Parti communiste français de l‘école en 1956. Il participa aux luttes des normaliens contre la guerre d’Algérie. Lors de son service militaire, il poursuivit son militantisme et, de retour en métropole, prit part aux luttes antifascistes des années 1960-1961. Il suivit le stage central organisé par le PCF pour les instituteurs communistes (22 août-7 septembre 1963).

Secrétaire de sa cellule, membre du comité de la section communiste de Bezons en 1961, Leser en devint le secrétaire en 1963. Elu au comité de la fédération communiste de la Seine-et-Oise-Nord en 1965, puis au comité de la fédération du Val-d’Oise, il devint membre du secrétariat de la fédération communiste de 1966 à 1977, d’abord responsable de la propagande puis de l’organisation à partir de 1972. Il participa au stage central d’éducateurs du PCF (8-15 novembre 1964), à l’école centrale du PCF (5 novembre-5 décembre 1965), puis à l’école de quatre mois en 1967. Il partit alors à l’école internationale de Moscou en 1968-1969. A partir de 1977, il quitta le secrétariat fédéral et resta membre du bureau fédéral (1977-1982, puis 1985-1994) et du comité fédéral qu’il quitta en 2010.

Leser, élu conseiller municipal de Bezons en 1965, devint adjoint au maire chargé de la culture en cours de mandat. Il quitta Bezons en 1970 pour aider la section communiste de Sarcelles à conquérir la municipalité en 1971. De retour à Bezons, élu conseiller municipal en 1977, il devint maire en 1979 et fut réélu en 1983, en 1989, en 1995, en 2001. En octobre 2001, il passa le relais à Dominique Lesparre, alors premier adjoint, tout en restant conseiller municipal jusqu’en 2008.

Parmi ses nombreuses réalisations, l’obtention d’une ligne de tram lui tenait particulièrement à cœur, après « vingt ans de lutte sous des formes nombreuses et variées avec la population. […] Cette lutte a payé puisque les travaux sont actuellement en cours et que nous l’inaugurerons fin 2012. »

Leser, candidat au Conseil général, dans le canton d’Argenteuil-Bezons, en 1982, fut élu le premier tour avec 6 600 voix, puis dans le canton de Bezons, réélu régulièrement jusqu’en 2001, ne se représentant pas en fin de mandat. Il présida le groupe communiste au Conseil général du Val-d’Oise. Pendant cette période, il présida l’Association départementale des élus communistes et républicains et fut membre du bureau national de l’ANECR.

Leser milita, sans exercer de responsabilités, dans des différentes associations (Fédération des conseils de parents d’élèves, France-URSS, Fédération sportive et gymnique du travail, ciné-club, comité de jumelage, Mouvement de la Paix entre autres).

Leser se maria en janvier 1970 à Eaubonne (Val-d’Oise) avec Christiane Hénaff, institutrice, militante communiste, qui eut des responsabilités à la fédération du Val-d’Oise. Ils ont eu un fils.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article139010, notice LESER Jacques , Joseph dit Jacky par Jacques Girault, version mise en ligne le 28 novembre 2011, dernière modification le 18 février 2012.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Presse nationale et locale. — Renseignements fournis pas l’intéressé. — Divers sites Internet.

Iconographie : Photos dans {Bezons-infos}, n° 268, décembre 2006 (sur Internet).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément