GARCIA René

Par Louis Botella

Fonctionnaire ; syndicaliste Force ouvrière de l’Algérois (Algérie).

Fonctionnaire au Trésor public à Alger, René Garcia, jeune militant, succéda à Raymond Glize (Douanes) au poste de secrétaire de l’Union départementale FO d’Alger lors de son congrès de mars 1957.

René Garcia figura, à partir de mai 1958, parmi les opposants les plus déterminés (avec F. Pierlovisi, R. Molina et Raymond Glize...) au secrétaire général de l’UD, Roger Marçot. Les opposants reprochèrent à ce dernier son approbation, début mai 1958 à Saint-Brieuc (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor) à une motion du comité confédéral national de FO, en faveur de négociations entre toutes les parties concernées dans le conflit algérien.
R. Garcia et ses amis, en désaccord avec cette orientation car étant favorables à l’Algérie française, refusèrent de figurer avec Roger Marçot sur la même liste de candidats à la commission exécutive lors du congrès de l’UD, prévu pour le début juillet 1958. Ils constituèrent une « nouvelle » UD FO au sein de laquelle F Pierlovisi fut élu secrétaire général. Le syndicat de R. Garcia, celui du Trésor public, quitta Force ouvrière au printemps 1959.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article138605, notice GARCIA René par Louis Botella, version mise en ligne le 20 octobre 2011, dernière modification le 21 mars 2013.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. de l’UD FO d’Alger (Fonds Roger Marçot, Confédération FO). — Le Journal d’Alger, 8 juillet 1958, 23 avril 1959. — L’Écho d’Alger, 8 juillet 1958.

Version imprimable Signaler un complément