LAGRANGE Marguerite [née THEISEN Marguerite]

Par Emmanuel Hagen

Née le 3 octobre 1907 à Hesperange (Grand-Duché de Luxembourg)  ; maire adjointe communiste d’Arcueil.

Ménagère, mariée le 16 juillet 1929 à Paris XVIe arr. avec Raymond Lagrange, Marguerite Lagrange participa aux activités du Parti communiste clandestin à partir de 1940 à Arcueil (Seine).

À la Libération, elle fut membre du conseil municipal provisoire comme représentante du conseil prisonnier, désignée par les comités de Résistance d’Arcueil et siégea aux commissions scolaires, des fêtes et au bureau de bienfaisance. Élue conseillère municipale sur la liste de l’Union républicaine et antifasciste le 29 avril 1945 en 20e position sur 27 avec 3 602 suffrages obtenus, elle représentait l’Union des femmes françaises. Elle fut réélue, comme communiste, en 1947 avec un total de 4 107 (nombre de voix + signes préférentiels) pour 7 250 suffrages exprimés, en 1953 avec 4 998 voix sur 7 902 suffrages exprimés et en 1959 avec 4 404 voix en 1959 (la majorité absolue était de 4 128). Elle devint deuxième adjointe à partir du 12 mai 1945 et troisième adjointe le 25 mars 1959. La première magistrature municipale était occupée par Marius Sidobre*.

Une rue d’Arcueil porte son nom.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article138283, notice LAGRANGE Marguerite [née THEISEN Marguerite] par Emmanuel Hagen, version mise en ligne le 11 septembre 2011, dernière modification le 11 septembre 2011.

Par Emmanuel Hagen

SOURCES : Arch. Dép. Val-de-Marne, 1Mi 2426. — Documents de la mairie d’Arcueil pour l’Institut Maurice Thorez. — Arch. Com. Arcueil, séries : 25W5 (élections municipales 1945 et 1947) ; 25W6 (élections municipales 1953 et 1959) et K1 174 (élections municipales 1959).

Version imprimable Signaler un complément