KUNZ René, Ernest

Par Alain Léger

Né le 6 novembre 1904 à Paris (XVIIIe arr.), mort le 14 décembre 1987 à Poitiers (Vienne) ; graveur à Paris ; secrétaire fédéral du Parti communiste dans la Vienne (1948-1949) ; peintre réaliste-socialiste.

Une partie de pétanque dans le parc de la mairie de Gouex. Tableau de René Kunz. Collection de la mairie de Gouex. © Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel. G. Beauvarlet, 2019.

D’origine suisse allemande, René Kunz était le fils d’un concierge et d’une lingère. Il devint graveur sur bijoux à Paris. Il s’était marié à Saint-Ouen le 18 octobre 1930 avec Renée, Marguerite Salètes dont il se sépara semble-t-il pendant la guerre.
Arrêté dans son unité en tant que communiste en 1940, il fut interné à Gurs. Libéré, il rejoignit Paris et entra dans la Résistance mais fut arrêté avec sa compagne Lucienne Rivollier et la sœur de cette dernière. René Kunz partit de Compiègne par le convoi du 24 janvier 1943 pour Sachsenhausen commando Heinkel. Il fut libéré le 2 mai 1945.
Dans une lettre de l’automne 1940, la femme de Jean Salètes (un cousin qui faisait le même métier de graveur) écrit à son mari, prisonnier en Silésie : "Renée n’a toujours pas de nouvelles de René" ; une autre lettre du printemps 1941 dit : "René est rentré mais les événements ne l’ont pas fait changer d’avis" .

À la mi-1945, il avait en effet rejoint à Poitiers Lucienne Rivollier qui était restée sur place après sa libération du camp de la route de Limoges.

En juin 1948, il devint secrétaire fédéral du PCF. Il fut épaulé par Alphonse Bouloux, André Laumont et Aurélien Pairault. Il abandonna toutes responsabilités vers la fin 1949.

Il anima un club de boxe, dispensa des cours de dessin et multiplia les peintures réalistes socialistes. En 1953, il participa à une exposition nationale avec une toile titrée Le camarade Mérigot et son blé mitchourinien. Il exposa dans la nouvelle salle des fêtes construite par Fernand Maillocheau à Gouex et lors de la fête fédérale dans les jardins de Blossac à Poitiers (mars et juillet 1955). En juin 1956, la 11e conférence fédérale du Parti se déroula sous les auspices d’un de ses tableaux célébrant l’union des socialistes et des communistes autour de leurs secrétaires fédéraux lors d’une manifestation un mois plus tôt devant la Maison du peuple contre l’avocat de Constantine Jean Méningaud, ultra de l’Algérie française. Treize de ses toiles étaient encore exposées fin décembre 1957 lors de la première vente du livre marxiste et progressiste à Poitiers.

On lui doit le frontispice ornant le titre de La Semaine dans la Vienne.

Quatre tableaux ont été peints par René Kunz, vraisemblablement à la demande de son ami Fernand Maillocheau pour orner les murs de la "Villa des Roseaux" à Gouex où vint de s’installer la nouvelle mairie après son acquisition en 1953, ont été redécouverts par le service de l’Inventaire à l’occasion de l’opération menée sur cette commune. Ces 4 tableaux, peints en 1954 et 1955 dépeignent des paysages et des scènes de la vie du village : le puisage de l’eau à la fontaine des Bordes, la traversée de la Vienne en face du moulin de Villars à Persac, une partie de pétanque et une fête d’enfants se déroulant dans le parc de la villa, rendu public depuis l’acquisition par la mairie.

Lors de son décès, il était domicilié à Migné-Auxances.
Il s’était marié à Saint-Ouen le 18 octobre 1930 avec Renée, Marguerite Salètes (René Kunz et Renée Salètes n’ont pas eu d’enfants) (1905-1948), il divorça en juillet 1946 et se remaria à Poitiers le 17 mars 1951 avec Lucienne Rivollier.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article138044, notice KUNZ René, Ernest par Alain Léger, version mise en ligne le 2 septembre 2011, dernière modification le 5 août 2019.

Par Alain Léger

Une partie de pétanque dans le parc de la mairie de Gouex. Tableau de René Kunz. Collection de la mairie de Gouex. © Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel. G. Beauvarlet, 2019.

SOURCES : Le Patriote poitevin. — La Semaine dans la Vienne. — Jeannine Verdès-Leroux, Au service du Parti, Fayard, 1983, p. 509. — Témoignages.— Etat civil. — Renseignements communiqués par M. Bon, ancien maire PCF de Gouex de 1983 à 2001.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément