BOURIE Léon

Par Rodolphe Prager

Né en 1882 dans les Pyrénées, mort le 16 octobre 1952 à Paris ; cheminot ; syndicaliste CGT puis CGTU ; socialiste, communiste (1920), trotskyste de Gironde.

Léon Bourie adhéra en 1907 au Parti socialiste et rejoignit le Parti communiste dès sa création en décembre 1920. Cheminot, il eut une intense activité syndicale à la CGT puis à la CGTU et à nouveau, après la réunification syndicale, à la CGT. Responsable syndical et délégué du personnel, il fut sanctionné à plusieurs reprises, notamment au lendemain de la grande grève des chemins de fer de 1920, pour s’être placé en tête des luttes revendicatives. Militant dans la région bordelaise, Léon Bourie rallia le mouvement trotskyste en 1936. Arrivé à l’âge de la retraite il poursuivit jusqu’à la fin de sa vie son activité dans la section française de la IVe Internationale. Il assuma avec conscience des tâches de gestion dans l’administration de La Vérité, puis de La Vérité des travailleurs.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article1380, notice BOURIE Léon par Rodolphe Prager, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 30 juin 2008.

Par Rodolphe Prager

SOURCE : La Vérité des Travailleurs, n° 4, novembre 1952.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément