GRUAT Camille, Victor, Jean [Dit Jacques RUGAT]

Par Louis Botella, Gilles Morin

Né le 6 septembre 1908 à Arles-sur-Tech (Pyrénées-Orientales), mort en septembre 1967 ; journaliste ; syndicaliste Force ouvrière.

Camille Gruat était le fils d’un instituteur des Pyrénées-Orientales originaire de l’Aveyron, Victor Gruat, et d’une institutrice. Après des études de mathématiques et de droit, Il effectua, à compter de 1928, son service militaire au 3e régiment de zouaves. Puis, il fut d’abord employé à la Fédération générale des fonctionnaires CGT puis rédacteur à L’École libératrice. Il fut reporter à Paris-Soir de 1937 à 1939.
Appelé sous les drapeaux en septembre 1939, il fut fait prisonnier de guerre en 1940, puis rapatrié le 22 décembre1942. Affecté ensuite au centre de reclassement des prisonniers de guerre, Camille Gruat entra dans la Résistance, fut secrétaire de la Fédération CGT (clandestine) des employés de presse et fut blessé en août 1944 au moment des combats pour la libération de Paris.

Tour à tour, rédacteur à Libé-Soir puis au Populaire, il devint en 1953, rédacteur en chef des publications de l’Institut national de sécurité.

Camille Gruat fut l’un des fondateurs, en 1948, du Syndicat des journalistes FO et il siégea au sein de la commission administrative depuis la création du syndicat jusqu’à son décès survenu brutalement. En mai 1963, il fut élu ou réélu secrétaire adjoint de son syndicat.

Au plan fédéral, il assuma, à partir d’août 1948, la fonction de trésorier adjoint de l’Union des syndicats FO des employés et cadres de la région parisienne.

Il s’était marié le 29 novembre 1932 à Paris (XVIIIe arr.) avec Marthe Aubry dont il divorça en 1947. Le couple n’eut pas d’enfant. Il se remaria le 16 juillet 1949 à Paris (XIe arr.) avec Raymonde, Louise Kieffer [Raymonde Gruat]. Cette dernière fut également journaliste et militante FO.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article137936, notice GRUAT Camille, Victor, Jean [Dit Jacques RUGAT] par Louis Botella, Gilles Morin, version mise en ligne le 5 décembre 2015, dernière modification le 5 décembre 2015.

Par Louis Botella, Gilles Morin

SOURCES : Arch. P. Po, 77 W 1119, dossier 344.429. — Force Ouvrière, hebdomadaire de la CGT-FO, 12 février 1948, 23 février 1950, 22 mai 1963, 27 mars 1967. — FO Hebdo, 11 janvier 1995. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément