ABDELHOUAB Mohamed [Dictionnaire Algérie]

Par Louis Botella

Né le 4 octobre 1924 à Bougie (Algérie) ; syndicaliste Force ouvrière d’Alger.

Fils de Hamida Abdelhouab et de Fatma Arbouche, Mohamed Abdelhouab, représenta le syndicat des dockers d’Alger au congrès confédéral FO de novembre 1961. Il déclara que Belkacem Lachelache, docker à Alger, secrétaire général du syndicat FO, avait été assassiné par l’OAS le 18 novembre 1961.

Un dossier administratif le disait "de nationalité française", taille 1 m 61, opérateur radio (technicien de la navigation aérienne). On peut donc penser qu’il représentait les dockers sans être lui-même docker. La délégation de l’UD d’Alger au congrès confédéral de 1961 fut très réduite compte tenu des événements. Le nom de ce dirigeant syndical n’apparaît que dans le compte rendu du congrès confédéral de 1961.

Son passeport avait été délivré à Paris le 17 septembre 1949, prorogé le 15 septembre à Bougie, prorogé à nouveau le 4 mars 1954 à Casablanca. Il demeurait 89, Diar-El-Maçoul, rue du Sahel à Alger. Un autre rapport donne un état-civil différent : 4 octobre 1914 à Bougie, sans doute une faute de frappe sur la décennie.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article137927, notice ABDELHOUAB Mohamed [Dictionnaire Algérie] par Louis Botella, version mise en ligne le 27 août 2011, dernière modification le 13 février 2014.

Par Louis Botella

SOURCES : Compte rendu du congrès. — Document de Force ouvrière.

Version imprimable Signaler un complément