PARISOT Paul

Par Daniel Grason

Né le 7 septembre 1916 ; couvreur ; militant communiste ; volontaire en Espagne républicaine.

Paul Parisot demeurait 45 bis rue Veuve-Lacroix, à La-Garenne-Colombes (Seine, Hauts-de-Seine), il alla à l’école primaire, s’engagea cinq ans dans l’Infanterie, apprit à manier le fusil mitrailleur et à tirer au canon de 37 m/m. Il travailla comme manœuvre spécialisé sur une fraiseuse, exerçait la profession de couvreur, adhéra à la CGT en juin 1936, puis au parti communiste. Célibataire, il arriva en Espagne le 15 mai 1938, fut incorporé dans la XIVe Brigade internationale, 2e bataillon, compagnie de mitrailleuses. Nommé caporal le 25 juillet 1938, chef de pièce, caporal du canon de 37 m/m. Il participa aux combats à Corbera, le 28 juin 1938, Paul Parisot fut blessé à la main gauche par l’éclatement de la culasse d’un canon de 37 m/m, ce qui nécessita quinze jours d’hospitalisation. Il cita comme témoins de cet accident le sergent Levasseur, les soldats Wingert et Le Tallec. Son rapatriement eut lieu en novembre 1938.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article137885, notice PARISOT Paul par Daniel Grason, version mise en ligne le 18 août 2011, dernière modification le 18 août 2011.

Par Daniel Grason

SOURCE : RGASPI 545.6.1343, BDIC mfm 880/28.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément