KIRSCHEN Bernard (Baruch)

Par Jean-Pierre Besse

Né le 15 septembre 1921 à Bucarest (Roumanie), fusillé comme otage le 11 août 1942 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; étudiant ; militant des Jeunesses communistes clandestines.

Fils de Marie et de Joseph Kirschen, frère d’André, la famille arrivée en France en 1932 demeurait 31 rue Duret à Paris (XVIe)

Étudiant en lettres, Bernard Kirschen participa à la reconstitution clandestine des Jeunesses communistes dont il devint l’un des dirigeants sous le pseudonyme de Bob. Il fut arrêté le 27 novembre 1940. Condamné par la 1re chambre du tribunal correctionnel de Paris le 1er mars 1941 à huit mois de prison, il fut libéré en août 1941 mais aussitôt interné à Drancy. Libéré le 4 novembre 1941, pour maladie, il vécut dans la clandestinité pour échapper à un nouvel internement. Il fut à nouveau arrêté le 20 mars 1942 porteur de faux papiers au nom de René Cotelle puis interné au camp de Drancy.
Il a été fusillé comme otage, car "frère du terroriste André Kirschen", le même jour que son père, Joseph*, le 11 août 1942.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article137850, notice KIRSCHEN Bernard (Baruch) par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 11 août 2011, dernière modification le 24 février 2017.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : J.-M. Berlière, F. Liaigre, Le sang des communistes, op. cit. – A. Ouzoulias, Les Bataillons de la jeunesse, op. cit. – André Rossel-Kirschen, La mort à quinze ans, entretiens avec Gilles Perrault, Fayard, 2005. – Site des fusillés du Mont-Valérien.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément