LAMIZET-ORLIANGE Raymonde.

Par Alain Dalançon

Professeure ; militante du SNES de l’académie de Paris.

Raymonde Lamizet-Orliange était professeur certifiée de lettres modernes à Pantin (Seine-Saint-Denis) en 1966 puis au lycée Sophie-Germain à Paris.

Elle était une militante de la tendance « autonome » très active du Syndicat national de l’enseignement secondaire, proche de Louis-Paul Letonturier, secrétaire de la grande section académique (S3) de Paris durant la période de la « cogestion » avec les militants « Unité et Action ». Membre de la commission administrative du S3, elle fut élue au bureau académique en 1964 et fut chargée du secrétariat administratif jusqu’en 1967. Elle était en même temps membre de la CA nationale (S4), et fut élue suppléante en 1966 lors des premières élections dans le nouveau Syndicat national des enseignements de second degré.

Après la perte des directions académique et nationale par les « autonomes » en 1967, elle continua à siéger dans les CA du S3 et du S4 comme titulaire, au titre d’ « Indépendance et Démocratie », et comme membre titulaire du bureau national. En 1971, elle restait une des quatre titulaires de cette liste aux côtés de Louis Astre, Jean Simon et Pierre Gros. Elle fut encore élue membre suppléante de la CA nationale en 1973 sur la liste « Unité Indépendance et Démocratie » mais ne fut plus élue aux élections de 1975 où elle figurait tout à fait en fin de liste. En 1977, elle ne figurait plus sur aucune liste.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article137706, notice LAMIZET-ORLIANGE Raymonde. par Alain Dalançon, version mise en ligne le 24 juillet 2011, dernière modification le 31 décembre 2018.

Par Alain Dalançon

SOURCES : Archives IRHSES (Arch. S3 de Paris, Congrès, CA, L’Université syndicaliste).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément