ZINOWCZYK Lukas

Par Daniel Grason

Né le 18 novembre 1908 à Maukowieze (Russie) ; volontaire en Espagne républicaine ; manœuvre.

Lukas Zinowczyk fils de Danian et de Théodosia, née Simonezyk, combattit comme soldat avec la XIIIe Brigade internationale Dombrowski en Espagne, il fut grièvement blessé à la jambe gauche sur le front de l’Ebre, en juillet 1938. Il arriva en France en février 1939, lors du retrait des Brigades internationales. Il fut interné au camp de Gurs (Basses-Pyrénées, Pyrénées-Atlantiques, jusqu’en avril 1940. Pour sortir du camp, il fallait s’évader ou s’engager dans l’armée française, il devint soldat, incorporé à la 250e compagnie de volontaires étrangers et dirigé sur la frontière franco-belge. Il fut fait prisonnier en juin 1940, à Vannes (Morbihan), emprisonné au camp Fronstalag n° 111, à Drancy (Seine, Seine-Saint-Denis, il fut libéré le 8 juillet 1941.

Le centre de libération du département de la Seine lui délivra une feuille de démobilisation le 15. Depuis le 9 juillet 1941, il logeait 5, rue des Ciseaux, à Paris VIe arr. (Seine), avec Jean Troyau, un compatriote, né le 12 novembre 1901 à Taganrog, région de Rostov-sur-le-Don (Russie). Lukas Zinowczyk déclara à la police qu’avant d’aller combattre en Espagne, il vivait à Buenos-Aires (Argentine) et travaillait dans la construction depuis une dizaine d’années. Il laissa entendre qu’il s’était engagé en Espagne sous l’influence d’espagnols, et d’avantages matériels qu’il pourrait en tirer.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article137453, notice ZINOWCZYK Lukas par Daniel Grason, version mise en ligne le 2 juillet 2011, dernière modification le 23 mars 2016.

Par Daniel Grason

SOURCE : Arch. PPo. 77W, 88.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément