CAIRA Raphaël

Par Daniel Grason

Né le 19 mars 1909, à Paris (XIVe arr.) ; marchand de vins et de tabacs ; volontaire en Espagne républicaine ; militant communiste.

Raphaël Caira demeurait 124, rue de Verdun, à Issy-les-Moulineaux (Seine, Hauts-de-Seine), il combattit en Espagne républicaine et fut rapatrié pour des raisons de santé le 22 juillet 1937. Repéré comme « militant très actif » par la police, il fut arrêté le 27 novembre 1940 pour « activité clandestine en faveur de l’ex-parti communiste », inculpé d’infraction au décret-loi du 26 septembre 1939. Le commissaire divisionnaire de Boulogne-Billancourt le fit libérer en raison des bons renseignements recueillis le concernant.

Une rafle dans le département de la Seine était mise en œuvre le 24 septembre 1942, les forces de police et de gendarmerie furent mobilisées. La note classée « Secret » stipulait : « L’arrestation et le rassemblement d’éléments communistes et sympathisants ont été décidés. Aucune dérogation aux listes qui seront remises aux équipes d’arrestation n’est prévue ». Ce jour-là, plus de mille six cents personnes furent arrêtées et immédiatement internées. Raphaël Caira fut dirigé sur le camp de Pithiviers (Loiret). Un arrêté du préfet de ce département, en date du 7 octobre 1942, ordonna sa remise en liberté.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article137382, notice CAIRA Raphaël par Daniel Grason, version mise en ligne le 19 juin 2011, dernière modification le 8 novembre 2014.

Par Daniel Grason

SOURCES : RGASPI 545.2.112, BDIC, mfm 880/47. — Arch. PPo, BA 1836, BA 2114, PCF carton 5, KB 43, 77W, 599.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément