LECKTEY Jacqueline

Par Jacques Girault

Née le 24 octobre 1924 ; institutrice à Paris ; militante communiste.

Fille d’un agent de police et d’une vendeuse, Jacqueline Lecktey obtint le baccalauréat « Philosophie » et un certificat de licence de littérature française à la Sorbonne. Elle épousa Kirschen (peut-être André Kirschen). Divorcée, elle reprit son nom de naissance.

Membre de l’Union nationale des étudiants de France, puis membre du Syndicat national des instituteurs, elle habitait rue de Ménilmontant à Paris (XXe arr.).

Jacqueline Lecktey adhéra au Parti communiste français en mai 1946. Elle était à la fin des années 1950 membre du comité de la section communiste de Ménilmontant. Elle participa au festival mondial de la jeunesse en Tchécoslovaquie en 1947. Elle reçut un blâme de l’inspecteur primaire en septembre 1953 pour avoir mentionné la mort de Staline en classe.

Elle suivit le stage central pour les instituteurs communistes organisé par le PCF (8-21 septembre 1957). Secrétaire de la sous-section syndicale du VIe arrondissement, elle fut candidate au conseil syndical de la section départementale du SNI en 1964 avec l’étiquette « Ecole émancipée ».

Jacqueline Lecktey signa la déclaration "pour la fidélité à l’idéal communiste" publiée dans l’organe de la Fédération des Cercles Marxistes-Léninistes, L’Humanité-Nouvelle du 16 décembre 1965.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article137024, notice LECKTEY Jacqueline par Jacques Girault, version mise en ligne le 15 mai 2011, dernière modification le 13 septembre 2019.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Notes de Robert Hirsch et de Marc-Yves Simon..

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément