LASTERNAS André, Amand, Joseph

Par Jean Reynaud

Né le 29 Août 1942 à Dun-le-Palestel (Creuse) ; professeur de mathématiques ; militant syndicaliste dans les Bouches-du-Rhône ; militant communiste.

Fils d’un instituteur devenu professeur de gymnastique et d’une institutrice devenue directrice d’école maternelle, André Lasternas, élève du lycée Pierre Bourdan de Guéret, obtint le baccalauréat « Mathématiques élémentaires » en 1959. Étudiant à la Faculté des sciences de Clermont-Ferrand (1959-1963) puis à l’IPES (1963-1966), il obtint le CAPES de mathématiques en 1966.

En octobre 1962 à Clermont-Ferrand, Lasternas épousa Monique Nicot, qui devint professeur d’enseignement général des collèges en 1963. Ils eurent deux enfants.

Après une année passée au lycée de Clamecy (Nièvre) en 1967-1968, Lasternas effectua son service militaire à la Réunion comme « Volontaire de l’Aide Technique ». Il resta trois ans au lycée Rolland Garros du Tampon (1968-1971). Il revint au lycée Edgar Quinet à Marseille (1971-1974), puis au lycée Vauvenargues à Aix-en-Provence où il resta jusqu’à sa retraite (1974-2001). Il enseignait en terminale S et en classe de brevets de techniciens supérieurs.

Dès son entrée à la Faculté, Lasternas s’engagea dans la lutte syndicale. Secrétaire de l’Assemblée générale des étudiants (UNEF) de Clermont-Ferrand de 1960 à 1963, il participa aux actions contre la guerre d’Algérie. Rentré à l’IPES, il adhéra au Syndicat national de l’enseignement secondaire et fut le responsable de la section SNES de l’IPES.

A la Réunion, Lasternas fut responsable académique du SNES. Il s’engagea en outre dans la vie locale. Il fut notamment co-fondateur de l’Association pour le déroulement normal des opérations électorales. Cette association, auto-dissoute en 1972, forte de 600 membres, imposa le respect de la loi républicaine dans trois scrutins successifs.

Revenu en métropole Lasternas devint secrétaire académique adjoint, puis co-secrétaire académique du SNES d’Aix-Marseille, avec Jean Reynaud*. Il siégeait aux commissions paritaires académiques et au Conseil académique. Chargé notamment des « affaires personnelles », il intervenait auprès des services du Rectorat à la demande des collègues ou des sections syndicales. Il fut aussi membre de la commission administrative nationale du SNES (1978-1983) et de la commission exécutive de la section départementale de la FEN des Bouches-du-Rhône.

Lasternas fut membre du Parti communiste français de 1959 à 1988.

En 2008, André Lasternas et son épouse vivaient à Luynes.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article136898, notice LASTERNAS André, Amand, Joseph par Jean Reynaud , version mise en ligne le 5 mai 2011, dernière modification le 6 mai 2011.

Par Jean Reynaud

SOURCES : Archives syndicales. — Témoignage de l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément