LALLEMANT Nelly, Aimée, Françoise, Marthe [née BARBEY]

Par Jacques Girault, Jean Reynaud

Née le 4 décembre 1898 à Foucarmont (Seine-Inférieure-Maritime), morte le 30 septembre 2003 à Pau (Pyrénées-Atlantiques) ; professeur ; militante syndicaliste du SNEPS, SNCM et SNES en Seine-Maritime.

Son grand-père maternel, François Ricouard, normalien, fut le premier instituteur laïc du hameau de Bosc-Geffroy à Callengeville (Seine-Maritime) où il exerça de 1856 à 1892. Sa tante, Aimée Barbey, fut la première directrice laïque de l’école maternelle de Granville (Manche). Nelly Barbey, fille d’un entrepositaire, entra à l’école primaire supérieure de Fougères (Ille-et-Vilaine) où ses parents résidaient, travailla pendant un an à la poste de cette ville de 1917 à 1918 puis séjourna en Angleterre à partir de 1918. Elle enseigna le français dans une institution privée de la région de Birmingham pendant trois ans.

À partir de 1923, elle devint institutrice dans l’Aisne (Domptin en 1923-1924, Fère-en-Tardenois en 1924-1928, Château-Thierry) tout en poursuivant des études d’Anglais à la Sorbonne où elle obtint, à la Sorbonne, trois certificats d’études supérieures de lettres (littérature française, littérature anglaise, philologie anglaise) en 1924 et 1925. Inscrite au collège Sévigné à Paris, elle fut admissible en 1922 à la deuxième partie du certificat d’aptitude au professorat. Nommée institutrice déléguée (1928) puis professeur-adjoint (1932) à l’école primaire supérieure de garçons d’Albert (Somme) où elle enseignait aussi, avec l‘anglais, l’histoire, la géographie, le français, après avoir effectué l’année 1937-1938 à l’EPS mixte de Montivilliers (Seine-Inférieure), nommée, en 1938, à l’EPS de garçons du Havre, ville où son mari travaillait comme chef de service à la Société nationale de constructions aéronautiques du Nord (usine Bréguet), elle retrouva l’EPS de Montivilliers en 1942 puis revint au Havre en 1946 dans le collège qui devint lycée municipal où elle prit sa retraite en 1962 comme professeur certifiée.

Elle épousa Robert Lallemant, ingénieur, dessinateur à l’usine Potez, le 2 août 1930 à Fougères (Ille-et-Vilaine). Le couple eut quatre enfants. Il avait recueilli une nièce en 1939.

Nelly Lallemant exerça des responsabilités locales dans les divers syndicats (SNEPS, SNCM, SNES) et resta adhérente du Syndicat national des enseignements de second degré après sa retraite. Elle fêta son centenaire à Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées) en présence de Monique Vuaillat, secrétaire générale du SNES.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article136554, notice LALLEMANT Nelly, Aimée, Françoise, Marthe [née BARBEY] par Jacques Girault, Jean Reynaud, version mise en ligne le 4 avril 2011, dernière modification le 31 décembre 2018.

Par Jacques Girault, Jean Reynaud

SOURCES : Arch. Nat., F17/28001. — Documentation de l’IRHSES. — Renseignements fournis par sa fille Françoise Mayoux.

Version imprimable Signaler un complément