HERTZKA Émeric

Par Daniel Grason

Né à Debrecen (Hongrie) le 14 juillet 1906 ; militant communiste ; volontaire en Espagne républicaine.

Émeric Hertzka vécut jusqu’en novembre 1926, à Oradea en Transylvanie (Roumanie), puis il partit pour la France. Il obtint la nationalité française en 1931. Très cultivé, il parlait français, hongrois, allemand et assez bien l’Espagnol.

Il était marié et père d’un garçon, sa femme était employée à la section française du Comité mondial des femmes (CMF). Émeric Hertzka milita principalement dans les groupes de langue hongroise, il en était le secrétaire. En 1932, il adhéra à la CGTU, en 1935 au Parti communiste ; en 1935 et 1936, il fut secrétaire du Secours rouge dans le XIIIe arr. sous le nom de Herriot.

Le 25 octobre 1936, il partit en Espagne, il fut incorporé à la XIIe Brigade internationale et engagé le 11 novembre sur le front de Madrid. Le 17, il était affecté auprès de Luigi Longo dit Gallo, commissaire politique, inspecteur général des Brigades. En son nom, il fut chargé pendant les mois de novembre et décembre, des visites aux blessés dans les hôpitaux de Madrid tous les après-midi. En matinée, il organisait le service du courrier de la Brigade.

En janvier et février 1937, il fut responsable du transport de la brigade André Marty. Nommé adjudant à la mi-avril, il s’occupa jusqu’à la fin août de l’intendance de la 45e division. Après une permission de trois semaines en septembre, Émeric Hertzka fut affecté à l’Etat-Major de la 45e division, front du Centre, en qualité de chef du 4e bureau (transports et ravitaillement), puis il travailla à la base d’Albacete.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article136362, notice HERTZKA Émeric par Daniel Grason, version mise en ligne le 28 février 2011, dernière modification le 27 mars 2011.

Par Daniel Grason

SOURCES : RGASPI 545.6.1231. BDIC mfm 880/19.

Version imprimable Signaler un complément