PEYRET Alexis ou Alexandre, Alejo.

Par Notice revue et complétée par Robert Paris.

Né en 1826, mort en 1902 ; journaliste, professeur ; socialiste.

Journaliste démocrate en juin 1848, Alexis Peyret assura pendant quelque temps la publication du quotidien La Commune de Paris après l’arrestation de Joseph Sobrier*. Parti en compagnie d’Amédée Jacques après le coup d’État du 2 décembre, il vécut d’abord en Uruguay, enseignant dans un collège de Montevideo. Passé en Argentine, il fut d’abord chargé en 1857 de diriger la colonie socialiste française de San José, dans l’État d’Entre Rios, expérience à laquelle il consacra une étude, puis il fut nommé professeur à l’Université de Buenos Aires.
« Professeur d’idées républicaines » et éducateur de « plusieurs générations d’Argentins », Peyret, que De Gubernatis comptera, en 1868, parmi les poètes argentins, collabora au journal « ouvrier » de Bartolomé Victory y Suarez, El Artesano, ainsi qu’à la Revue socialiste. Auteur en 1871 d’un Projet de constitution pour la République française, commémorant en 1878 le centenaire de Voltaire et de Rousseau, il adressa un message de soutien, dont il fut donné publiquement lecture, au meeting contre la Triplice convoqué à Buenos Aires le 1er janvier 1889 par les républicains italiens et français.
Peyret signa « pour les groupes socialistes de Buenos Ayres », la troisième édition de la convocation officielle du Congrès de Paris de 1889, auquel il participa comme délégué de ces mêmes groupes.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article135995, notice PEYRET Alexis ou Alexandre, Alejo. par Notice revue et complétée par Robert Paris. , version mise en ligne le 1er décembre 2010, dernière modification le 1er décembre 2010.

Par Notice revue et complétée par Robert Paris.

ŒUVRE : Émigration et colonisation ; la colonie de San José, par Alexis Peyret, Directeur de la dite colonie, Genève, Pfeffer et Puki, 1861. — Countes biarnés, Concepcion del Urugay, 1870, 2e éd. Buenos Aires, F. Lajouane, 1890. — Projet de constitution pour la république française, Buenos Aires, 1871. — Historia contemporanea, Buenos Aires, F. Lajouane, 1885. — Une visite aux colonies de la République Argentine, Paris, Impr. de P. Mouillot, 1889.

SOURCES : Georges Weil, Histoire du Parti Républicain en France (1814-1870), Prés. de M. Agulhon, Paris-Genève Ressources, 1980, p. 293. — Esbozo de Historia del partido comunista de la Argentina, Buenos Aires, Éditorial Anteo, 1947. — L. Pan, Justo y Marx. El socialismo en la Argentina, Buenos Aires, ed. Montserrat, 1964. — G. Haupt, La Deuxième Internationale, 1889-1914, Essai bibliographique, Paris-La Haye, Mouton, 1964.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément