Née en 1880 en Lituanie, près de Vilnius, morte début mars 1939, sans doute à Pantin (Seine, Hauts-de-Seine) ; militante anarchiste ; adepte des milieux libres, participe à ceux de Vaux (Aisne), du Saint-Maur-des-Fossés (Seine, Val-de-Marne) et de Bascon (Aisne).

Sophie Zaïkowska
Sophie Zaïkowska arriva en France en 1898 venant de Genève. Elle y avait fait des études de sciences physiques et naturelles. Sophie Zaikowska collabora avant la Première Guerre mondiale à divers périodiques comme l’Éducation libertaire, revue des bibliothèques d’éducation libertaire (1900-1902), à l’Autarcie, publiée à Bascons en 1903 et à la Vie anarchiste de 1911 à 1914, dont elle assura également la rédaction durant un temps. Elle écrivit occasionnellement des articles dans Les Temps Nouveaux, où elle prit, en août 1900, la défense de l’anarchiste italien Bresci, assassin du roi d’Italie Umberto Ier.
C’est lors d’une réunion pour fonder une colonie libertaire à Saint-Symphrien d’Ozon (Isère), en 1899, qu’elle rencontra Georges Butaud et devint sa compagne, partageant avec lui le volonté de créer des des milieux libres.
Avec Georges Butaud, elle collabora à plusieurs essais naturistes : colonie de Vaux (1902-1904) ; du quai de la Pie à Saint-Maur (1913) ; colonie de Bascon, près de Château-Thierry (1911) et enfin elle anima le foyer végétarien de la rue Mathis à Paris, dans le XIXe arr.
Elle rédigea pour l’Encyclopédie anarchiste de Sébastien Faure l’article « Végétarisme ».
Au cours de la période suivante elle écrivit dans le Néo-naturien qui parut à Châtillon-sur-Thouet (Deux-Sèvres) de 1921 à 1925 et assuma la rédaction et l’administration, à partir d’avril 1926, du Végétalien journal fondé par G. Butaud*. Avec ce dernier elle avait publié en septembre 1923 aux éditions de la Brochure mensuelle : Tu seras végétalien ! Spécialiste des problèmes de nutrition, Sophie Zaikowska était également l’auteur d’une Étude sur le lait et les œufs.
Elle mourut au début de mars 1939 et fut enterré à Pantin. Sophie Zaïkowska fut, aux dires de l’En Dehors (avril 1939), « l’une des plus grandes figures et des plus ardentes propagandistes du végétarisme ».

SOURCES : Les Temps Nouveaux , n° 18, 25-31 août 1900. — Le Libertaire, 9 mars 1939. — L’En Dehors, avril 1939. — Notes de R. Bianco. — Tony Legendre, Expériences de vie communautaire anarchiste en France. Le milieu libre de Vaux (Aisne) 1902-1907 et la colonie naturiste et végétalienne de Bascon (Aisne) 1911-1951, Les Éditions libertaires, 2006. — Julien Lucchini, Les Temps nouveaux et l’“idée” libertaire. La propagande anarchiste d’un hebdomadaire de la Belle Époque, Mémoire de Master, université Paris 1, 2012.

Jean Maitron, notice revue par Marianne Enckell et Claude Pennetier

Version imprimable de cet article Version imprimable