YVON Gaston, Ernest

Par Nadia Ténine-Michel

Né le 19 juin 1899 à la Ville-du-Bois (Seine-et-Oise), mort le 28 août 1948 à Longjumeau (Seine-et-Oise) ; cimentier maçon ; militant communiste ; conseiller général, puis conseiller municipal.

Fils d’un boulanger, Gaston Yvon, fut cimentier-maçon après avoir été maraîcher. Militant communiste à partir de 1923, il fut, dès 1923, secrétaire de la section de la Ville-du-Bois qui comptait dix adhérents et secrétaire du 50e rayon (Saint-Rémy-les-Chevreuses) en 1926 et se présenta aux élections municipales de 1935. En 1937, il était membre du Comité régional et présidait sa commission agraire. Il fut alors élu conseiller général du canton de Palaiseau (Seine-et-Oise), le 17 octobre 1937. Responsable du travail paysan de la Région Paris-Ouest du Parti communiste, il se spécialisa dans la défense des intérêts agricoles. En 1940, il fut déchu de ses mandats.

Mobilisé en 1939, fait prisonnier, Gaston Yvon fut libéré en juillet 1942 et reprit son activité de cimentier. En 1944, il fut nommé conseiller municipal de la Ville-du-Bois, mais ne se présenta pas en 1945. Il était alors membre du comité départemental d’action agricole et secrétaire fédéral du PC, responsable des questions paysannes. En 1945, il perdit son siège de conseiller général au profit d’un socialiste, alors que le PC conquérait la majorité de ce conseil. En 1947, il se représenta aux élections municipales à la Ville-du-Bois.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article135469, notice YVON Gaston, Ernest par Nadia Ténine-Michel, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

Par Nadia Ténine-Michel

SOURCES : Arch. Dép. Seine-et-Oise 2 M 16/26, 17/2, 18/4, 30/72 ; 4 M 2/68 ; 4 M 2/69 ; 4 M 2/70 — C.r. VIe Conférence régionale de la Région Paris-Ouest du PCF. — Notes de Jacques Médard.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément