WATTECANT Lucien

Né le 21 avril 1905 à Paris (Xe arr.), fils d’un journalier et d’une chapelière, Lucien Wattecant travailla dès l’âge de douze ans et demi et fit plusieurs métiers. Il sortit breveté maître-radio de l’armée et travailla dans les télécommunications lorsqu’il s’installa dans le XIIIe arr.

En 1932, Lucien Wattecant adhéra au syndicat CGTU des Métaux, au Secours rouge international et aux Amis de l’URSS. Il rallia les rangs du Parti communiste la même année et milita dans les XIIIe et XVe arr. De novembre 1932 à 1936, il fit partie de la chorale de l’AEAR et fut également membre du groupe d’autodéfense de cette association. Il était devenu en 1935 un des responsables de la Fédération sportive du travail.

Adhérent au Comité France-Espagne, Lucien Wattecant partit à la demande du PC au mois de septembre 1936. Lieutenant d’une compagnie du génie de la 13e Brigade internationale, il fut blessé au mois de décembre 1936 et rapatrié fin 1937. Sorti de l’hôpital, il milita beaucoup pour l’Espagne puis fut embauché à l’Association ouvrière en instruments de précision (AOIP).

Au mois de septembre 1939, il fut mobilisé au Mans, puis envoyé à la frontière belge jusqu’au 10 mai 1940. Fait prisonnier après avoir combattu en Hollande, il resta prisonnier en Allemagne jusqu’en 1945.

Maître ouvrier électricien, Lucien Wattecant était en 1978 membre de l’AVER.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article135233, notice WATTECANT Lucien , version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

SOURCES : Arch. AVER. — Paloma Fernandez, Le Retour et l’action des anciens volontaires français des Brigades internationales, MM, Paris I, 1984.

Version imprimable Signaler un complément