VACHER

Par Jean-Michel Brabant

Menuisier, militant de la CGTU en 1930, Vacher participa à la constitution de l’Opposition unitaire qui, regroupée autour de la Fédération de l’Enseignement, s’opposait aux thèses défendues par les militants communistes. Le 28 décembre, il assista à la conférence nationale de l’OU, réunie à Paris, et fut élu à sa commission exécutive.

D’abord sympathisant du groupe Contre le courant (voir Maurice Paz*), Vacher adhéra ensuite à la Ligue communiste qui regroupait les partisans de Trotsky. Il était cependant en désaccord avec sa direction, lui reprochant son sectarisme en matière d’action syndicale. Partisan d’un regroupement large dans le cadre de l’Opposition unitaire, il en démissionna par lettre, signée avec Claude Naville*, Michel Collinet*, Aimé Patri* et Pierre Gourget*, le 12 avril 1931. Avec ces derniers, il lança le Bulletin de la gauche communiste devenu Le Communiste (voir Paul Le Pape*).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article133343, notice VACHER par Jean-Michel Brabant, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

Par Jean-Michel Brabant

SOURCES : La Vérité, 1er août 1930, 9 janvier et 8 mai 1931. — Le Bulletin de la gauche communiste, n° 1, avril 1931. — Le Communiste, n° 1, novembre 1931.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément