UNIA Denis, François

Par Antoine Olivesi

Né le 17 novembre 1901 à Marseille (Bouches-du-Rhône), fils d’un tanneur et d’une journalière, Denis Unia, chaudronnier, communiste et syndicaliste, militait dans sa ville natale en 1925. Il participa au congrès du 23 août 1925 contre la guerre du Maroc à Marseille, puis à un meeting de protestation contre les arrestations qui avaient été effectuées parmi les militants communistes, au cours des bagarres qui avaient suivi le congrès. Après ce meeting, le 26 août, d’autres incidents éclatèrent et Unia fut lui-même arrêté et condamné à huit jours de prison avec sursis.

L’année suivante, en avril, Denis Unia fut candidat sur la liste CGTU où il représentait les ouvriers métallurgistes, à l’Union locale d’unité pour le renouvellement du conseil d’administration de la Bourse du Travail de Marseille.

En 1938, il signa dans Rouge-Midi un article sur le syndicat de la métallurgie. A la même époque, il devint actionnaire de « La Solidarité », propriété acquise par le syndicat des Métaux en novembre 1937.

Denis Unia mourut le 5 novembre 1978 à Marseille.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article133321, notice UNIA Denis, François par Antoine Olivesi, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

Par Antoine Olivesi

SOURCES : Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, M6/10803, 10804 et 11793. — L’Humanité du Midi, 2 août 1925. — Rouge-Midi, 11 février 1938. — Le Provençal, 8 novembre 1978.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément