TRUC Charles

Par Jacques Girault

Né le 15 août 1900 au Luc (Var), mort le 22 août 1975 au Luc ; mineur ; militant syndicaliste ; militant socialiste SFIO ; conseiller municipal du Luc (1936-1941, 1944-1960).

Fils d’un cultivateur, Charles Truc fut seulement baptisé et obtint le Certificat d’études primaires en 1913. Appelé le 8 octobre 1920 pour le 13e régiment de chasseurs, il fut affecté en Rhénanie de mars à mai 1921 avec le 6e régiment de hussards. Il se maria en janvier 1925 à Toulon (Var). Le couple eut un enfant.

Ouvrier mineur à la mine du Recous exploitée par la société des bauxites au Cannet (Var), membre du Parti socialiste SFIO, il participa aux bureaux de nombreuses réunions politiques au Luc dans les années 1930. Le 5 mai 1935, il fut battu aux élections municipales avec 218 voix sur 735 inscrits. Après les démissions des élus, sur la liste "d’action socialiste et d’union locale" conduite par Gabriel Barbarroux, il fut élu, le 4 octobre 1936, avec 280 voix sur 749 inscrits. Délégué mineur, il négocia avec la direction à la suite d’une grève, le 10 juillet 1936.

Le conseil municipal fut destitué le 12 mars 1941. Mobilisé sur place, Charles Truc ne participa pas aux actions de la Résistance, mais fut renommé au conseil municipal à la Libération, le 17 août 1944. Secrétaire-adjoint, puis secrétaire général dans les années 1950 de la section socialiste SFIO, il fut conseiller municipal d’avril 1945 à 1965. Cette année-là, il fut réélu sur la liste "d’union socialiste républicaine et d’intérêt local", le 14 mars 1965 (moyenne de 1 336 voix sur 2 160 inscrits). Il démissionna pour raisons de santé en 1966.

Charles Truc était retraité depuis 1955. Ses obsèques furent civiles.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article133223, notice TRUC Charles par Jacques Girault, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 8 octobre 2015.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Var, 2 M 7 35 3, 4 M 55 9, 18 13, 93. — Arch. Jean Charlot (Centre d’histoire sociale du XXeme siècle. Université de Paris I). — Rens. communiqués par la veuve de l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément