TRIVIER Émile, Adolphe

Par Nadia Ténine-Michel

Né le 31 janvier 1882 à Villiers-le-Bâcle (Seine-et-Oise), mort en février ou mars 1932 ; piqueur de grès ; militant syndicaliste CGTU ; militant communiste ; conseiller municipal de Sèvres (Seine-et-Oise).

Émile Trivier, piqueur de grès, milita au Parti socialiste avant la Première Guerre mondiale. Ayant adhéré à la IIIe Internationale, il fut candidat aux élections législatives de 1924 en Seine-et-Oise sur liste du Bloc ouvrier et paysan conduite par André Marty*. Devenu en 1925 membre du comité fédéral de la Région parisienne du PC, il animait la cellule de la Manufacture de Sèvres (Seine-et-Oise) où il était domicilié. En juin 1926, il entra au comité régional à l’issue de la première conférence de la RP du PC. Voir Alfred Costes*.

Délégué en septembre 1927 au congrès de la Fédération du Bâtiment CGTU de Bordeaux et au congrès confédéral, Émile Trivier devint membre de la commission exécutive fédérale du Bâtiment avec Marcel Gitton* puis, en 1928, de la commission exécutive de la 20e Union régionale CGTU. En 1931, il était secrétaire de la 20e UR, responsable du secrétariat pour la Seine-et-Oise et la Seine-et-Marne.

Déjà candidat en 1925, Émile Trivier avait été en janvier 1928 tête de liste communiste aux élections municipales à Sèvres mais, ne fut élu qu’en mai 1929. Le Parti communiste le présenta au conseil général en 1931 dans le canton de Sèvres.

Son fils, Muguet Trivier*, secrétaire des Jeunesses communistes de Sèvres fut tué sous l’Occupation.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article133163, notice TRIVIER Émile, Adolphe par Nadia Ténine-Michel, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

Par Nadia Ténine-Michel

SOURCES : Arch. Nat. F7/13103, 13584, 13652. — Arch. Dép. Seine-et-Oise, 1 W 156, 2 M 11/16, 16/13, 30/5, 30/24, 30/49, 4 M 2/36, 4 M 2/68, 2 M 1116. — Arch. Dép. Gironde, 1 M 577.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément