TRIBIER Louis [TRIBIER Jean, Louis]

Né le 26 décembre 1884 à Limoges (Haute-Vienne), mort le 7 décembre 1954 à Paris (Xe arr.) ; co-créateur de l’orphelinat « L’Avenir social ».

Fils d’un agent des lignes télégraphiques, Louis Tribier, instituteur, fonda en 1906 avec son épouse, Madeleine Vernet, l’orphelinat « L’Avenir social » à Neuilly-Plaisance (Seine-et-Oise) qui fut ensuite transféré à Épône. Il se présenta, en 1919, en tant que directeur de l’orphelinat, aux élections législatives en Seine-et-Oise sur la liste du Parti socialiste SFIO et obtint 34 423 suffrages sur 237 755 inscrits. Il fut délégué de la Seine-et-Oise aux congrès de Strasbourg et de Tours où il défendit la motion J. Longuet. Il était en 1921 membre de la commission administrative permanente de la Fédération SFIO de son département.

Tribier mourut le 7 décembre 1954 à Paris (Xe arr.).

Il eut avec Madeleine Vernet trois enfants, deux filles et un garçon qui ne vécut que 5 mois.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article133107, notice TRIBIER Louis [TRIBIER Jean, Louis] , version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 10 janvier 2017.

SOURCES : Arch. Nat. F7/12992. — Notes de Jacques Girault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément