SERRE Maxime [SERRE Marie, Clément, Maurice, Maxime]

Par Jacques Girault

Né le 31 août 1890 à Orange (Vaucluse), fils d’un secrétaire en chef à la préfecture, Maxime Serre, professeur à l’École pratique d’industrie Rouvière à Toulon (Var), secrétaire adjoint de la section socialiste SFIO, convoqua les partisans de la motion d’adhésion à la IIIe Internationale, le 30 novembre 1920. Deux mois plus tard, il signa un texte, accompagné de son appartenance à la SFIC, à propos de l’élection municipale complémentaire. Au même moment, un rapport de police indiquait qu’il était administrateur de la section socialiste SFIO. La section socialiste SFIO, le 9 décembre 1926, décida qu’il irait à ses frais à Draguignan pour participer au congrès fédéral à la veille de l’élection sénatoriale. Serre présida la section de la Ligue des droits de l’Homme de 1926 à 1928. À ce titre, il participa, le 19 mai 1927, à la fondation de la section italienne des droits de l’Homme de Toulon.

Marié en 1919 à Rome (Italie) avec une Italienne, Maxime Serre mourut le 16 mars 1964 à Toulon.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article131065, notice SERRE Maxime [SERRE Marie, Clément, Maurice, Maxime] par Jacques Girault, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat. F7/13021, 13253. — Arch. Dép. Var, 3 Z 2 3.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément