SALINI Dominique

Par Antoine Olivesi

Né le 3 juillet 1902 à Tolla (Corse), mort le 6 juin 1981 à Ajaccio (Corse) ; professeur ; sympathisant communiste ; résistant.

Fils d’un sous-officier retraité, devenu cultivateur, Dominique Salini fit des études secondaires puis supérieures à la faculté de Marseille (Bouches-du-Rhône). Il y obtint une licence (certificats de mécanique rationnelle en 1926, d’astronomie approfondie en 1927, de calcul différentiel et intégral en 1932 et de physique générale en 1935) et un diplôme d’études supérieures de mathématiques. Professeur adjoint, il se maria le 24 août 1928 à Arles (Bouches-du-Rhône) avec une institutrice devenue professeur dans l’enseignement technique puis directrice de collège. Le couple eut trois enfants.

Dominique Salini, maître d’internat de 1922 à 1924 au lycée de Nice (Alpes-Maritimes), de 1924 à 1927 au lycée Thiers à Marseille, puis au lycée de Cannes (Alpes-Maritimes), fut nommé répétiteur au collège de Barcelonnette (Basses-Alpes) en 1928, au lycée Fabre à Carpentras (Vaucluse), au collège d’Arles (Bouches-du-Rhône), au lycée Thiers à Marseille de 1933 à 1937, puis au lycée de Bastia (Corse) en 1937-1938 puis il fut promu professeur de collège à Bastia de 1938 à 1944.


Mobilisé à Bastia en septembre 1939, Dominique Salini participa ensuite à la Résistance, au sein du Front national dont il devint le responsable pour le secteur de Bastia en novembre 1942. Chargé de l’imprimerie clandestine, de l’action contre l’armée italienne, il organisa des groupes au lycée et dans le port.

Il fut l’un des organisateurs de l’insurrection du 9 septembre 1943 qui amena la libération de Bastia. S’étant emparé de l’hôtel de ville, il lança un appel à la population du balcon de la mairie. Il fit ensuite partie du trio dirigeant le comité de ville qui remplaça le conseil municipal vichyssois.

Nommé en 1945 comme censeur au lycée de Constantine (Algérie), nommé censeur au lycée Victor Hugo puis Gautier d’Alger en 1946, en congé de longue durée en 1961, il devint censeur au lycée Delacroix de Drancy (Seine/Seine-Saint-Denis en septembre 1962, il termina sa carrière en 1966 comme censeur au lycée de Buffon à Paris où il fut nommé en octobre 1963.


Dominique Salini était cousin de Laurent Salini*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article130312, notice SALINI Dominique par Antoine Olivesi, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 12 novembre 2015.

Par Antoine Olivesi

ŒUVRE : En ce temps là, Bastia, en coll. avec Étiennette Salini.

SOURCES : Arch. Nat., F17/28789. — Le Mémorial des Corses, tome 4, L’île éprouvée, 1914-1945, ouvrage collectif sous la direction de Francis Pomponi, Ajaccio, 1979. — Rens. de Ange Rovere.— Notes de Jacques Girault.

Version imprimable Signaler un complément