SABATIER Émile, Gabriel

Né le 26 juillet 1902 à Parignargues (Gard), mort le 19 août 1980 à Antibes ; socialiste puis socialiste indépendant.

Fils d’un propriétaire et d’une mère sans profession, Émile Sabatier fut l’un des plus actifs militants socialistes de Narbonne (Aude) dans les années trente.

Il rompit avec le parti à la veille du Front populaire à la suite de démêlés d’ordre strictement personnel avec Paul Faure*. Le 28 mai 1933, Eugen Fried, représentant du Komintern en France, rédigea une note de deux pages sur « l’affaire Sabatier » qui avait été relayée par la presse communiste en janvier 1933, il y voyait un coup monté par les milieux industriels du Creusot contre Paul Faure.

En s’appuyant sur une fraction de la section locale, qui redoutait l’orientation « gauchiste » de la majorité, surtout celle d’Eugène Montel* et du docteur Achille Lacroix*, maire de la ville, il se présenta sous l’étiquette de « socialiste indépendant » aux élections de 1936 face à Léon Blum*. Il obtint 2 734 voix sur 14 419 inscrits.

Il se maria le 23 juin 1942 à Vichy (Allier) avec Ginette Desjardins.

Émile Sabatier mourut le 19 août 1980 à Antibes (Alpes-Maritimes).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article130156, notice SABATIER Émile, Gabriel, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

SOURCES : Notes de R. Debant. — RGASPI, 495 270 7056, dossier Sabatier Emilienne. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément