ROUSSEAU Marcelle, Élise, Renée

Née le 30 juillet 1894 à Meudon (Seine-et-Oise), fille d’un employé et d’une couturière, Marcelle Rousseau fut institutrice adjointe à Neuilly-Plaisance (1914-1920), à Sevran puis à Saint-Martin-de-Bréthencourt. En octobre 1920, elle fut poursuivie pour infraction à la loi sur les syndicats mais bénéficia d’un non-lieu à la suite de la dissolution de la section syndicale dont elle était secrétaire. Elle était notée, par la police, comme communiste et appartenait aux Comités syndicalistes révolutionnaires. Voir Jeanne-Louise Jouandanne*.

Marcelle Rousseau mourut le 11 juillet 1966 à Moûtiers (Savoie).

Se confond-elle avec Rousseau qui appartenait, à la fin de 1929, au comité du SNI de la région parisienne ou avec Rousseau qui était de 1930 à 1934 membre de la commission administrative de l’Union des syndicats CGT de Seine et Seine-et-Oise, au titre des enseignants ? Voir Louis Blutte*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article129916, notice ROUSSEAU Marcelle, Élise, Renée , version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

SOURCES : Arch. Nat. F7/13744. — Le Peuple, 23 juillet et 24 décembre 1929. — Le Travailleur parisien, 1930-1933.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément