RONCIÈRE Marie, Clémentine, née FROGER Marie

Née le 23 juillet 1885 à Parigné-l’Évêque (Sarthe), institutrice, Marie Roncière, occupa son dernier poste à Rouez-en-Champagne (Sarthe). Elle avait contribué à la création du syndicat en 1911 et pendant la Première Guerre mondiale adopta des positions pacifistes ce qui lui valut d’être frappée par la répression. En 1920-1921, elle faisait partie du bureau syndical et fut poursuivie, les syndicats étant interdits.

Par la suite, elle milita au Parti communiste, ou en fut proche, et donna au journal L’Ouvrière des articles « très goûtés sur la maternité, l’enfance, l’instruction en France et les autres pays ». Mariée à un instituteur syndiqué, elle mourut le 1er mars 1927 à Rouez, laissant deux enfants.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article129547, notice RONCIÈRE Marie, Clémentine, née FROGER Marie , version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

SOURCES : L’Ouvrière, n° 236, 10 mars 1927. — Bulletin de la Sarthe du SNI. — Anne-Marie Sohn, Féminisme et syndicalisme. Les institutrices de la Fédération unitaire de l’enseignement de 1919 à 1935, Thèse de 3e cycle, Nanterre, s.d.

Version imprimable Signaler un complément