RICART Michel, Joseph, Étienne

Par André Balent

Né le 4 octobre 1897 à Canet (aujourd’hui Canet-en-Roussillon, Pyrénées-Orientales), mort le 20 avril 1972 à Canet (aujourd’hui Canet-en-Roussillon, Pyrénées-Orientales) ; viticulteur ; militant socialiste ; adjoint au maire de Canet (1930-1941, 1944-1947).

Fils d’un cultivateur d’origine espagnole, Michel Ricart, viticulteur dans sa commune natale, fut élu conseiller municipal socialiste de Canet le 19 mai 1929 ; il devint adjoint au maire le 27 août 1930. Il fut réélu en mai 1935 adjoint au maire radical, Gabriel Henric. Il conserva ce mandat jusqu’au 30 septembre 1941, date à laquelle le conseil municipal fut dissous et remplacé par une délégation spéciale. Michel Ricart fut à nouveau adjoint au maire de Canet du 25 septembre 1944 au 25 octobre 1947.

Michel Ricart milita également dans le mouvement mutualiste. Il fut le premier vice-président de la société canetoise de secours mutuels « Saint-Gaudérique », d’avril 1925 à juin 1933 et président de juin 1933 à avril 1972. Il fut l’un des administrateurs de « La Roussillonnaise », organisme départemental de secours mutuels.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article128777, notice RICART Michel, Joseph, Étienne par André Balent, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 25 avril 2017.

Par André Balent

SOURCES : Arch. Dép. Pyrénées-Orientales, 2 M 5/302, 303, 304. — Lettre de J. Ricart.

Version imprimable Signaler un complément