RECOURS Alfred, Joseph, Marie

Par Jacques Girault

Né le 19 juillet 1869 à Tourves (Var), mort le 8 octobre 1925 à Tourves ; cafetier ; militant anticlérical et libre penseur ; maire de sa commune.

Fils d’un cordonnier devenu cafetier, républicain surnommé « Le Citoyen », Alfred Recours obtint le Certificat d’études primaires. Devenu cafetier vers 1905, conseiller municipal en juin 1900, adjoint au maire, il devint maire de la commune en 1902 et fut l’un des premiers maires du département à faire décider la gratuité des fournitures scolaires. Lors du mouvement des vignerons, il présenta au congrès des maires républicains, le 18 juin 1907, la motion s’opposant à la grève des municipalités.

Farouche anticlérical, secrétaire de la Libre pensée locale, Alfred Recours lança un appel aux autres groupes pour faire revivre la Fédération départementale en mars 1910. Il interdit les processions sur le territoire communal. Élu en mai 1912 à la tête d’une liste d’Union républicaine et socialiste, il créa pendant la guerre une boulangerie municipale. Il ne se représenta pas en décembre 1919 et refusa d’aller saluer Clemenceau lors de son voyage d’adieu au département en janvier 1920. Président de la section locale de la Ligue des droits de l’Homme, il fit partie en 1924 de la commission exécutive du Comité général varois pour l’élection rouge. En décembre 1923, il assura le secrétariat de la coopérative vinicole lors de sa création.

Alfred Recours était marié et père de deux garçons,

Son fils Léon Recours devint un militant communiste du Var à partir de 1938.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article128365, notice RECOURS Alfred, Joseph, Marie par Jacques Girault, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 21 janvier 2013.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Var, 2 M 7 24 3, 1 Z 2 2. — Arch. Com. Tourves. — Rens. des fils de l’intéressé et Y. Rinaudo.

Version imprimable Signaler un complément