PROER Louis

Par Yves Le Maner

Né le 23 avril 1874 à Fresnes-sur-Escaut (Nord), Louis Proer, ouvrier verrier, constitua en 1892 le syndicat des coupeurs de verre de Fresnes et Escautpont qui devint par la suite le syndicat des verriers à vitres et s’affilia à la CGT. Proer en fut vice-président, puis secrétaire jusqu’à la Première Guerre mondiale. Membre du Parti ouvrier dès 1894, il en fut l’un des plus actifs conférenciers dans le Valenciennois. Membre du Parti socialiste SFIO dès l’unité, il fut élu conseiller municipal de Fresnes-sur-Escaut en 1905 et devint maire en 1919 à la tête de la liste socialiste.

Lors de la scission, il suivit par discipline la majorité de la section de Fresnes au Parti communiste et se trouva peu après en rivalité avec son ami Pierre Delcourt* à l’occasion des cantonales de 1922 dans le canton de Condé ; Delcourt l’emporta facilement. Mais, très rapidement, Louis Proer regagna la « vieille maison » socialiste et Pierre Delcourt* lui permit de prendre sa succession au conseil général lors des cantonales d’octobre 1928.

Louis Proer mourut le 13 juillet 1930 à Fresnes et Delcourt reprit sa place au conseil général.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article127464, notice PROER Louis par Yves Le Maner, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

Par Yves Le Maner

SOURCES : Arch. Dép. Nord, M 154/190A, 154/191, 159/13 et 598/4. — H. Iéria, MM, Lille III, op. cit.

Version imprimable Signaler un complément