POTHIER Robert, Fernand

Par Daniel Grason

Né le 12 novembre 1902 à Paris VIIe arr. ; emboutisseur-découpeur ; communiste ; volontaire en Espagne républicaine ; interné politique.

Robert Pothier exerçait le métier d’emboutisseur-découpeur, demeurait dans un hôtel au 53 Rue Claude-Decaen à Paris XIIe arr. Il adhéra au parti communiste en 1936, célibataire il se porta volontaire en Espagne, arriva le 11 novembre 1936. Il combattit comme soldat probablement dans la XIVe Brigade, obtint une permission en juillet 1937, retourna en Espagne en novembre. Il était en instance de rapatriement le 24 novembre 1938.

À son retour, il retrouva sa chambre d’hôtel, milita au sein du parti communiste. Il continua à distribuer des tracts de l’organisation en dépit de la dissolution de septembre 1939. La police l’arrêta le 24 janvier 1941 pour détention de tracts et de papillons communistes ainsi que de matériel et d’outillage d’imprimerie.

Le 30 mai 1941 il comparaissait devant la XVe Chambre correctionnelle et fut condamné à dix mois de prison. À l’expiration de sa peine en application du décret du 18 novembre 1939 qui prévoyait l’internement des « individus dangereux pour la défense nationale et pour la sécurité publique », il était interné administrativement le 9 septembre 1941 au centre de séjour surveillé de Châteaubriant (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article127070, notice POTHIER Robert, Fernand par Daniel Grason, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 20 septembre 2014.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. AVER. – Arch. RGASPI 545.6.43 (Moscou), 545.6.1033 (inventaire général des brigadistes de nationalité française du 17 mai 1938). – Arch. PPo., 1W 0705 (transmis par Gilles Morin). – État civil, recherches infructueuses.

Version imprimable Signaler un complément