PFEIFFER ou PFIFFER Charles

Par Daniel Grason, Jean Maitron

Paveur ; communiste ; Volontaire en Espagne républicaine.

Charles Pfeiffer demeurait 54, rue Camille-Desmoulins à Issy-les-Moulineaux (Seine, Hauts-de-Seine), il fut membre de la CGTU, puis de la CGT, fédération de la construction, adhéra au parti communiste. Il partit en Espagne, fut incorporé dans la XIVe Brigade internationale. Il eut assez souvent des remarques de l’encadrement et fut puni, déserta le 5 juin 1938. Le Service d’investigation militaire (SIM) le signala comme tel. Charles Pfeiffer écrivit au lieutenant Verneray de la XIVe Brigade pour s’expliquer. Il vivait seul avec sa mère et venait de trouver du travail dans une usine de la métallurgie de la région parisienne. Le service des cadres des brigades d’Albacete adressa le 16 juillet 1938 une lettre au secrétariat du PCF : « Nous pensons qu’il serait utile de mettre en garde, contre cet individu le Syndicat de la Métallurgie de la Région Parisienne ».

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article126031, notice PFEIFFER ou PFIFFER Charles par Daniel Grason, Jean Maitron, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 19 août 2011.

Par Daniel Grason, Jean Maitron

SOURCES : Arch. AVER. – RGASPI 545.6.1351, BDIC mfm 880/28.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément