PELLEGRIN Charles, Magloire

Par Jacques Girault

Né le 4 novembre 1874 à Vidauban (Var), mort le 20 avril 1943 à Vidauban ; vétérinaire, puis exploitant agricole ; militant socialiste ; maire de Vidauban (1929-1941).

Fils d’un boulanger, Charles Pellegrin, marié en 1903 au Cannet (Var), père de deux enfants, exerçait la profession de vétérinaire à Vidauban. Socialiste SFIO, il faisait partie du comité fédéral socialiste SFIO avant 1914. Après avoir participé activement aux campagnes électorales socialistes de l’après-guerre, il présida le comité de soutien à la candidature de Joseph Collomp aux élections cantonales de décembre 1920. La campagne se fit sur le thème du maintien dans la Deuxième internationale. Lors de la campagne pour les élections législatives de 1924, il fit partie de la commission exécutive du comité général varois pour l’élection rouge et refusa, comme certains socialistes de la commune, de s’allier avec les communistes pour affronter les radicaux sortants aux élections municipales de 1925. Candidat socialiste SFIO au conseil général dans le canton du Luc, il fut battu le 14 octobre 1928 avec 485 voix sur 1 837 inscrits.

Président de la section de la Ligue des droits de l’Homme, secrétaire de la section socialiste SFIO, lors des élections municipales de 1929, Charles Pellegrin, à la tête de la liste du Comité d’Union socialiste, seul élu au 1e tour, devint maire de Vidauban et fut réélu, le 5 mai 1935. Il avait été un des rares maires varois à rester dans le Parti socialiste SFIO en 1933.

Devenu exploitant agricole, Charles Pellegrin fut attaqué par les partisans de la Révolution nationale. Lors du salut aux trois couleurs dans la cour de l’école le 4 mars 1941, il ne se découvrit pas. Quatre jours plus tard, il démissionna de ses fonctions de maire prétextant son âge et son état de santé. Membre du groupe de résistance fondé par Henri Michel, arrêté sans ménagement par les Italiens, le 26 mars 1943, relâché à Draguignan le lendemain, Charles Pellegrin mourut peu après, le 20 avril 1943 à Vidauban.

Son épouse, Marie Pellegrin, désignée pour siéger à la délégation municipale, le 17 août 1944, fut élue au conseil municipal, en avril 1945, sur une liste d’Union socialiste et réélue en novembre 1947. Elle fut la présidente d’honneur du comité de soutien au candidat socialiste SFIO, en avril 1955, pour les élections au conseil général.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article125380, notice PELLEGRIN Charles, Magloire par Jacques Girault, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Var, 2 M 5 244, 278, 2 M 7 31 1, 32 3, 18 M 36, 86, 100. — Arch. Com. Vidauban. — Rens. de J.-M. Guillon et V. Masson.

Version imprimable Signaler un complément