NOUHIN Émile [NOUHIN Victor, Léopold, Émile, Ernest]

Par Claude Geslin

Né le 11 mai 1879 à Fontenay-le-Comte (Vendée), mort en janvier 1932. Employé des PTT ; militant syndicaliste et socialiste.

Fils d’un serrurier, Émile Nouhin entra à l’École normale de La Roche-sur-Yon en 1895 et fut nommé instituteur en 1898. Il exerça pendant trois ans puis, entra en 1901, dans l’administration des Postes et, débuta en qualité de surnuméraire à Saint-Germain-en-Laye. Il fut ensuite nommé à Paris, puis à Nantes en 1909.

Militant syndicaliste, il anima l’Association générale qui donna naissance au syndicat national des agents des Postes et Télégraphes. Il continua toute sa vie à militer dans les rangs du syndicat affilié à la CGT.

Ce fut surtout en tant que militant socialiste qu’il eut une action importante. Peu de temps après son arrivée à Nantes, il adhéra à la section nantaise du Parti socialiste et prit immédiatement une place prépondérante dans le parti. Il devint trésorier adjoint de la Fédération socialiste de Loire-Inférieure de 1920 à 1922 et secrétaire de la section socialiste de Nantes en 1927.

Il fut candidat socialiste à de nombreuses élections. En 1914, il prit une part active à la propagande électorale des candidats du parti, aux côtés de Svob. Il se présenta au conseil général à Nantes en 1922, 1923, 1928, au conseil d’arrondissement de la même ville, en 1925. Il fut élu conseiller municipal socialiste en 1925. Ardent propagandiste, il fit des centaines de réunions dans le département et collabora pendant vingt ans à l’organe officiel de la fédération. En 1923-1924, il écrivit de nombreux éditoriaux dans le Travailleur de l’Ouest, aussi bien sur la politique étrangère, sur la politique intérieure, que les questions sociales ou religieuses. À partir de 1924, il rédigea pendant quelques années une rubrique intitulée "Propos d’un solitaire".

Il s’intéressa aussi à de nombreuses associations. Il organisa et dirigea à Nantes, le comité de défense laïque. Il fonda ensuite la Fédération départementale dont il fut le secrétaire général et la confédération des départements de l’Ouest de défense laïque, qu’il affilia à l’Association de défense laïque d’Albert Bayet. Il fut aussi secrétaire de la section nantaise de la Ligue des droits de l’Homme et occupa des fonctions importantes au sein de la Franc-maçonnerie.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article124182, notice NOUHIN Émile [NOUHIN Victor, Léopold, Émile, Ernest] par Claude Geslin, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

Par Claude Geslin

SOURCES : Arch. Dép. Loire-Atlantique, 1 M 113. — Le Travailleur de l’Ouest,1921-1932.

Version imprimable Signaler un complément