BORD Jean, Victor

Par Michel Gorand

Né le 21 novembre 1912 à Bru (Vosges), mort le 25 janvier 1988 à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) ; membre du bureau fédéral des cheminots CFTC (1962-1964), vice-président de l’Union fédérale des cheminots retraités CFDT (1976-1980).

Fils d’un féculier, Jean Bord, sous-chef de gare à Bondy (Seine), fut élu au bureau fédéral des cheminots CFTC lors du congrès d’octobre 1962, mais il siégea déjà au conseil fédéral des cheminots CFTC depuis le congrès de septembre 1961. En effet depuis mai 1960, il était membre du secrétariat de l’Union fédérale des cadres (UFC) au titre de l’Union Est et il fut élu secrétaire général adjoint de l’UFC, responsabilités qu’il conserva aux congrès de 1963 et d’avril 1965. À partir de janvier 1965, il siégea au conseil national des cheminots CFDT au titre de l’UFC et à partir de 1970, au titre de l’Union fédérale des cheminots retraités dont il devint le vice-président d’octobre 1976 à 1980. Jean Bord fut élu par ailleurs, vice président au conseil d’administration de l’association chargée de la gestion de la maison familiale de vacances des cheminots de France (CFTC/CFDT) de Saint-Denis près Martel (Lot), lors de l’assemblée générale de janvier 1958 et fut renouvelé à chaque AG jusqu’à 1962 ; à partir de 1963 il fut remplacé à la vice présidence par Henri Darnet* mais resta membre du conseil d’administration jusqu’à la dissolution de l’association par l’AG du 12 mars 1966.

Jean Bord s’était marié en 1937 à Rambervilliers (Vosges) avec Alice Pilmann.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article1227, notice BORD Jean, Victor par Michel Gorand, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 7 janvier 2014.

Par Michel Gorand

SOURCES : Arch. PPo, dossier RG n° 492.578. — Arch. CFDT. — Le Cheminot de France. — Comptes rendus des congrès fédéraux. — Notes de Marie-Louise Goergen et de Georges Ribeill. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément