MERCIER Robert, Louis

Par Gilles Morin, Claude Pennetier

Né le 15 novembre 1907 à Moulins (Allier), mort le 31 octobre 1984 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) ; ingénieur TPE ; secrétaire de la fédération des JS du Puy-de-Dôme (1930-1932) ; secrétaire de la fédération SFIO du Puy-de-Dôme (1936-1939) ; résistant en Haute-Loire ; maire provisoire du Puy-en-Velay.

Fils d’un brigadier sédentaire des eaux et forêts et d’une mère sans profession, Robert Mercier, militant socialiste du Puy-de-Dôme, fut secrétaire de la Fédération départementale des Jeunesses socialistes de 1930 à 1932. Il créa et dirigea son journal le Drapeau Rouge. Devenu secrétaire administratif de la Fédération SFIO du Puy-de-Dôme en 1936, (Victor Isnal étant secrétaire général), il accéda dans les années suivantes au secrétariat général. Il collaborait à l’Auvergne socialiste en mars 1939 et était secrétaire fédéral à cette date. Il s’était marié le 31 octobre 1934 à Clermont-Ferrand avec Jeanne Crépin.

Mobilisé en 1939, Robert Mercier fut remplacé par Albert Paulin. Pendant l’Occupation, il anima la Résistance en Haute-Loire. Le Service des sociétés secrètes le signale comme « à neutraliser d’urgence » en mars 1941. Il fut arrêté et emprisonné jusqu’à la Libération. Membre du MLN, il appartenait au Comité départemental de Libération. Mercier s’installa en Haute-Loire en octobre 1944 et fut maire provisoire du Puy-en-Velay.

Il fut candidat socialiste, tête de liste « Union démocratique », à la Première Assemblée constituante en octobre 1945.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article121737, notice MERCIER Robert, Louis par Gilles Morin, Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 26 août 2013.

Par Gilles Morin, Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Nat. F7/13084. Z/6/1904/101. — Le Drapeau Rouge, 1930. — L’Auvergne socialiste, 1936-1940. — La République, 7 octobre 1944. — État civil.

Version imprimable Signaler un complément