MARTIN Eugène

Par Didier Bigorgne

Né et mort à Vrigne-aux-Bois : 11 octobre 1863-31 janvier 1936 ; ouvrier métallurgiste, puis contremaître ; syndicaliste et militant socialiste (POSR, puis SFIO) ; maire de Vrigne-aux-Bois (1906-1925) ; conseiller d’arrondissement (1911-1919).

Eugène Martin était fils de Jean-Baptiste Martin, ouvrier mouleur, et de Marie Françoise Darcq, mère au foyer. Marié avec Maria Morlet, sans profession, il exerça le métier de mouleur à Vrigne-aux-Bois. Il devint contremaître de fonderie en 1911.

Eugène Martin était membre de la chambre syndicale des ouvriers métallurgistes de Vrigne-aux-Bois affiliée à la Fédération des Travailleurs socialistes des Ardennes. Du 26 novembre 1889 au 26 janvier 1890, il participa à la grève générale des quatre cents mouleurs de Vrigne-aux-Bois.

Membre du cercle d’études sociales L’Avant-Garde, Eugène Martin mena une activité politique. Aux élections municipales de mai 1896, il fut élu sur la liste POSR qui remporta la victoire à Vrigne-aux-Bois. Réélu en 1900 et 1904, il fut d’abord deuxième adjoint au maire Alfred Maily-Camion* de 1900 à 1903, puis premier adjoint de 1903 à 1906. A la mort de Maily-Camion le 16 avril 1906, Eugène Martin devint maire de Vrigne-aux-Bois. Il occupa cette fonction jusqu’au 10 mai 1925.

Avec l’unité socialiste en 1905, Eugène Martin adhéra au Parti socialiste SFIO. Il le représenta, à trois reprises, aux élections pour le Conseil d’arrondissement dans le canton de Sedan-Nord. Le 24 juillet 1910, il échoua en obtenant 1386 voix sur 4402 inscrits et 2919 votants. Il fut élu conseiller d’arrondissement lors de l’élection complémentaire du 13 août 1911, avec 1344 voix sur 4520 inscrits et 2481 votants. Il ne retrouva pas son siège aux élections générales du 14 décembre 1919, en étant battu dès le premier tour avec 1022 voix sur 4127 inscrits et 2463 votants.

Aujourd’hui, une rue de Vrigne-aux-Bois porte le nom d’Eugène Martin.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article120538, notice MARTIN Eugène par Didier Bigorgne, version mise en ligne le 18 février 2016, dernière modification le 18 février 2016.

Par Didier Bigorgne

Sources : Arch. Fédération des Travailleurs socialistes des Ardennes (médiathèque de Charleville-Mézières).—L’Emancipation, 1889 à 1890.—Le Socialiste Ardennais,1896 à 1919.— Hubert Rouger, Les Fédérations socialistes, t. II, pp. 20 à 28 (passim). — Presse locale.— Etat civil de Vrigne-aux-Bois.

Version imprimable Signaler un complément