MARCHAL Georges

Né le 30 avril 1906, Georges Marchal, membre du Parti communiste dans le Xe arr. de Paris, fut volontaire en Espagne républicaine et appartint aux Brigades internationales du 30 septembre 1936 au 28 novembre 1938. Lieutenant au service de santé de la XIVe Brigade puis, en octobre 1936, de la XIe ("Commune de Paris"), il servit enfin à la XIIe ("Dombrowski") de décembre 1936 à janvier 1938. Après novembre 1938, Marchal travailla à la centrale sanitaire internationale à la frontière (Cerbère et Perpignan) et, en mai 1939, se rendit au Havre pour le compte de France-Navigation afin de préparer un convoi de blessés républicains de la guerre d’Espagne pour le Chili sur le Winnipeg. Parti de Bordeaux le 4 août suivant, Marchal fut de retour en France fin novembre 1939. Incarcéré au fort du Hâ, il bénéficia d’un non-lieu le 15 février 1940. Envoyé au 1er régiment de tirailleurs marocains, il fut démobilisé fin septembre 1940, connut le chômage jusqu’au 15 janvier 1941 puis fut requis civil et envoyé dans un camp de travail à Lorient.

En 1942, Marchal reprit contact avec le PC. De retour à Paris en juin 1944, il travailla dans la SNCF à Villeneuve-triage (Seine-et-Oise) jusqu’à son engagement volontaire. Affecté fin septembre 1944 à l’état-major du colonel Fabien, il accéda à la direction FFI.

Marié, Georges Marchal était père de deux enfants âgés de six et de onze ans en 1948. Sa femme, déportée, ne revint pas des camps. Il mourut à l’hôpital Lariboisière le 28 décembre 1947. Il était alors membre du Parti communiste et secrétaire de l’AVER du Xe arr.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article120021, notice MARCHAL Georges , version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

SOURCES : Arch. AVER. — Arch. André Marty, S 1 (notes de l’intéressé, 13 mars 1945).

Version imprimable Signaler un complément