MAESS Marcel

Par Jean-Pierre Besse

Né le 20 avril 1920 à Condé-sur-L’Escaut (Nord), fusillé le 9 mars 1944 au fort de Bondues (Nord) ; coupeur en chaussures ; militant communiste du Nord ; résistant Front national-FTPF.

Marcel Maess était communiste. Domicilié près de la caserne de Vieux-Condé, sa maison servait de quartier général au groupe Front national-FTP de Vieux-Condé.
Arrêté à Condé le 16 novembre 1943, il fut interné à Loos du 16 novembre 1943 au 9 mars 1944. Condamné à mort par le tribunal militaire allemand de Lille le 21 février 1944, il a été fusillé au fort de Bondues le 9 mars 1944. Il était marié. Il fut déclaré « Mort pour la France » le 3 juillet 1947.
Son corps fut ramené dans sa commune natale le 23 septembre 1944 et le conseil municipal décida le 10 novembre 1944 de donner son nom à la rue du Moulin de Condé centre.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article119367, notice MAESS Marcel par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 9 octobre 2018.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Arch. Musée de la Résistance à Denain. – J.-M. Fossier, Zone interdite, op. cit. – Musée de la Résistance de Bondues, Ils étaient 68, op. cit. – Notes Odette Hardy-Hémery.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément